Affaire Firmino : une commission d’enquête  mixte  à pied-d’oeuvre

0
173

Hôpital du cinquantenaire à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLe Phare s’est fait l’écho, dans son édition du mardi 17 février 2015, du décès suspect de Julieta Firmino, étudiante en troisième graduat en droit à l’Université Protestante du Congo (UPC), dans la nuit de dimanche à lundi 16 février, à l’Hôpital du Cinquantenaire. La victime, mère de trois enfants et épouse d’un diplomate angolais, portait une grossesse évaluée à six mois. Selon les informations parvenues à notre rédaction, le drame serait survenu à la suite de l’absorption, par la précitée, d’un liquide (eau ou formol) qui se trouvait dans un bocal lui présenté par une infirmière de garde, de nationalité indienne.
Compte tenu de la forte agitation observée au sein de la communauté estudiantine de l’UPC et des versions contradictoires en circulation à Kinshasa, le ministre de la Santé, Félix Kabange Numbi, après une descente sommaire sur le lieu dimanche et lundii, où il était très mal accueilli par la direction de cette formation médicale, a décidé de mettre sur pied une commission mixte chargée d’enquêter sur cette affaire. Cette équipe d’enquêteurs comprend des représentants du Cabinet de la Santé, de l’Ordre national des médecins, de l’Association Nationale des Infirmiers du Congo, de l’ANR (Agence Nationale de Renseignements) et de la DGM (Direction Générale de Migration).
Sans tarder, cette commission élargie s’est réunie le mardi 17 février 2015 dans la salle des conférences du ministère de la Santé en vue de définir sa méthodologie de travail, avant de se rendre, le même jour, sur le lieu du drame. Plusieurs autres visites sont prévues dans le même site ainsi que des interrogatoires serrés de tous les membres du corps médical impliqués dans le dossier. Elle a la lourde responsabilité de fixer l’opinion sur les causes réelles de la mort de Julieta Firmino car tout le monde veut savoir si elle a été victime d’une erreur médicale ou d’un acte de négligence de la part du corps médical du groupe Padiyath, partenaire du gouvernement congolais dans la gestion de l’Hôpital du Cinquantenaire.
Les conclusions de la commission d’enquête sont impatiemment attendues par la tutelle de la Santé avant de se prononcer sur le cas de Julieta Firmino. Entre-temps, sa famille menace de saisir la justice.
KIMP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •