Affaire du serveur présumé logé au Rwanda : les NTIC de la RDC toujours sous contrôle de la SCPT

0
137

Comme démontré par un ancien ministre des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) et des experts qui se sont confiés au Phare lundi dernier, le serveur de la RDC n’est pas hébergé à Kigali. Contrairement à l’argumentaire développé par un expert nommé Kabu, un des intervenants à l’atelier sur le Plan Nationale du Numérique en République Démocratique du Congo, les « NTIC » (nouvelles technologies de l’information et de la communication) se trouvent sous le plein contrôle de la SCPT (Société Congolaise des Postes et Télécommunications), ex-OCPT.

            Dans un communiqué émanant de sa direction générale, un démenti formel est apporté aux rumeurs faisant état de la totale dépendance du pays au Rwanda, en matière de télécommunications. Ce démenti est même assorti de la menace de traduire en justice quiconque se livrerait à la désinformation du public congolais. Selon les précisions fournies dans ledit communiqué, les utilisateurs de l’internet, de la téléphonie mobile et d’autres services sous-tendus par la fibre optique peuvent avoir leurs apaisements. La RDC n’est pas infiltrée par le Rwanda en matière des télécommunications.

            Ci-dessous le texte intégral du communiqué de la direction générale de la SCPT.

MISE AU POINT DE LA SCPT SUR LA GESTION ET LA DISTRIBUTION D’INTERNET

            Au vu des informations non fondées, de nature à induire en erreur l’opinion, largement diffusées dans les réseaux sociaux ainsi que dans certains médias par un prétendu expert en data consulting, la Direction Générale de la SCPT porte à la connaissance de tous ce qui suit :

1. La SCPT dispose des équipements  ultra- modernes de gestion et de distribution d’internet ainsi que de création des circuits de transmission des données.*

2. Les prestations internet de la SCPT répondent au standard international et garantissent la sécurité ainsi que la confidentialité pour tous les utilisateurs. Il s’agit essentiellement des opérateurs des télécommunications ainsi que les fournisseurs des services internet à qui la SCPT fournit en toute transparence, depuis plusieurs années, des services de grande qualité.*

3. Tous les équipements de gestion des services internet de la SCPT sont exclusivement installés sur le territoire de la République démocratique du Congo. Il s’agit des nombreux  serveurs de haute technologie, des routeurs ainsi que des équipements de transmission du signal à très haut débit par la fibre optique.*

*4. Le trafic internet passant par le backbone national en fibre optique n’est nullement géré à partir du Rwanda, ni d’aucun autre pays étranger, contrairement aux allégations fallacieuses et tendancieuses formulées par un prétendu expert à des fins non encore élucidées.*

5. Toutes les activités de la SCPT sont diligentées dans le strict respect des lois de la République ainsi que de l’indépendance et la souveraineté de la République Démocratique du Congo.*

            La Direction Générale de la SCPT se réserve le droit de saisir les autorités judiciaires contre toute personne qui, à dessein de nuire, porterait atteinte à son image de marque.

LA DIRECTION GÉNÉRALE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •