Affaire 100 magasins : L’appel de Safricom au gouverneur Ngobila

0
198

Après la décision du gouverneur Gentiny Ngobila de démolir les 100 magasins construits sur les avenues de l’Ecole, Bolingo et des Marais, tous appartenant à la société Safricom, le collectif des avocats de cette dernière lance un appel à l’autorité urbaine en vue de réexaminer le dossier.

 Dans leur plaidoirie, les avocats rappellent qu’en date du 07 septembre 2004, dans le cadre de l’opération  “Coup de poing” menée par Jean Kimbunda alors gouverneur de la capitale, l’Hôtel de ville de Kinshasa avait lancé un appel d’offres aux opérateurs économiques pour réaliser des travaux de points lumineux au grand marché, et la construction de 100 magasins sur les avenues prérappelées.


La société Safricom, à travers son administrateur directeur général Assan Mourad, avait remporté cet appel d’offres et s’était acquittée d’une garantie financière de 10 000 000 USD.

Les formalités remplies, un accord sur les modalités pratiques du projet fut conclu entre les parties contractantes en date du 13 juin 2005. Il s’agit de la convention de concession au terme de laquelle la société Safricom Sarl avait construit 100 magasins sur les avenues de l’École, Bolingo et des Marais dans la commune de la Gombe.
En plus des magasins, le collectif signale que sa cliente avait aussi réhabilité quelques pavillons vétustes du grand marché et aménagé les parkings.

A ce jour, la convention engageant les deux parties court toujours. C’est pourquoi le Collectif des avocats tient à signaler la situation au Gouverneur Ngobila pour éviter que la destruction annoncée des constructions anarchiques à travers la Ville ne s’égare sur leur concession. Le droit doit être respecté.
Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •