ACGT : les cadres et experts à l’école de la certification

0
154

Un séminaire de formation pour le renforcement des capacités a été ouvert, le mercredi 18 mai, à l’intention des cadres de direction et experts de l’ACGT (Agence congolaise des grands travaux) au siège de l’agence dans la commune de la Gombe.

Pendant trois jours, les participants vont échanger autour du thème : « Approche processus et optimisation des performances ».  Il s’agit d’une formation normative tirée de la norme ISO 9001. Une norme internationale orientée vers la satisfaction du client et des partenaires extérieurs.

Le Directeur Général de l’ACGT, Médard Ilunga Mwamba, a fait savoir, à l’ouverture des travaux, qu’il a entamé la démarche qualité pour la certification ISO 9001. C’est pourquoi, il a promis de s’impliquer personnellement en vue d’assurer la qualité de ses produits pour la grande satisfaction des usagers. C’est la raison principale de
l’organisation de cet atelier de trois jours, du 18 au 20 mai 2016.

C’est Toussaint Kamina du Bureau Veritas Congo, une entité internationale spécialisée en matière de certification des normes, qui est l’animateur principal de l’atelier.

Par ailleurs, Médard Ilunga tient à ce que les cadres de l’ACGT et experts apprennent la notion d’«Approche processus» du fait que c’est un mode assez particulier de gestion et d’organisation transversale qui part du client vers le client.  Selon le formateur Toussaint Kamina, il s’agit pour les acteurs de l’ACGT de récolter les besoins
du client, de le comprendre et de mettre en œuvre toutes les entités de l’ACGT dans ce qu’on appelle processus de la mise en œuvre de la satisfaction du client.

Ce processus, a-t-il fait savoir, est défini comme un ensemble de l’activité d’une entreprise qui transforme le flux entrant, autrement dit les éléments d’entrée en éléments de sortie.

L’importance de cet atelier est de faire connaitre aux ingénieurs de l’ACGT que chaque entité doit connaitre ses priorités pour mieux faire son travail, c’est-à-dire connaitre et identifier ce qu’on attend d’elle.

«Il y a lieu de noter que les Ingénieurs de l’ACGT lorsqu’ils construisent un pont, un immeuble ou tout autre ouvrage, ils le font suivant les exigences des normes. A la fin des travaux, il faut qu’on juge la qualité. Et pour pouvoir s’assurer de la qualité finale de l’ouvrage, il faudrait s’assurer que l’Ingénieur a bien compris les
exigences du client, d’une part et de l’autre, s’organiser de manière à satisfaire ses clients», a déclaré Toussaint Kamina en guise de rappel aux ingénieurs de leur responsabilité.

Pour le DG de l’ACGT, c’est une formation de management qui consiste à ce que les ingénieurs de son service puissent satisfaire ceux qui commandent les travaux. Toutes les entreprises, aujourd’hui, veulent être compétitives, et la compétitivité se définit généralement en termes de l’organisation.  «Nous à l’ACGT depuis fin 2014, nous nous sommes engagés dans ce qu’on appelle la certification ISO 9001. Nous voulons que nos prestations soient conformes aux normes internationales de manière à ce que ces prestations puissent convaincre le Gouvernement, les usagers, les ong qui sont plus exigeants», a-t-il indiqué d’indiquer que ce séminaire de renforcement des capacités sur l’approche du processus est une étape de principe de management dans la qualité.

Pour lui, l’ACGT veut démarrer la mise en œuvre de ce processus dans
l’optique de revoir ses missions qui sont : la conception des ouvrages
et de manager le projet. « Ce sont des missions importantes qui
nécessitent que les acteurs qui interviennent dans ce processus
sachent comment présenter la documentation, agencer les ressources,
pour que chaque fois que l’ACGT présente un produit parvienne à
convaincre les bénéficiaires de la qualité » conclut-il.
Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •