Accord de la Saint Sylvestre : les USA en appellent à l’implication de l’Assemblée nationale

0
453

C’est un véritable ballet diplomatique que le président de l’Assemblée nationale a vécu, hier jeudi 27 juillet dans son cabinet de travail. Aubin Minaku Ndjalandjoko a conféré avec trois
ambassadeurs occidentaux. Il s’agit respectivement de ceux de la Fédération de Russie, de l’Union européenne, et enfin des USA.

Premier à être reçu, le diplomate russe a dit être venu présenter ses civilités au speaker de la Chambre basse du Parlement congolais.

A son tour, l’ambassadeur de l’Union européenne en République démocratique du Congo, Bart Ouvry, a indiqué que l’entretien avec le président de l’Assemblée nationale a tourné autour du sommet Afrique – Union Européenne qui se tiendra vers la fin du mois de novembre prochain à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Le thème principal de ces
assises gravitera autour de la jeunesse, a-t-il laissé entendre. Pour
cela, l’Union Européenne a vivement besoin d’un engagement renforcé
des parlements dans la recherche des solutions aux problèmes de la
jeunesse. Voilà qui justifie sa visite auprès d’Aubin Minaku.
Par ailleurs, en marge de ce sommet, l’Union Européenne prévoit une
réunion avec l’Assemblée nationale de la République Démocratique du
Congo, question de préparer la contribution de la RDC à ce forum qui
se tiendra sur la terre africaine à savoir la Côte d’Ivoire.
A l’issue de cette audience, le représentant  de l’UE en RDC a
indiqué à la presse que l’Assemblée nationale permettra d’apporter des
pistes de solution à des sous-thèmes tels que l’emploi et la
formation, qui seront soumis aux chefs d’Etats africains et européens.
Dernier à clôturer la série des audiences du  jour, le chargé
d’Affaires des Etats-Unis d’Amérique, Dennis Hankins, s’est dit
encouragé par la détermination du président de l’Assemblée nationale à
accélérer, dès la prochaine rentrée parlementaire, l’examen des lois
nécessaires pour finaliser l’arsenal juridique en vue de la tenue,
dans un délai raisonnable, des élections crédibles et démocratiques,
en application de l’Accord politique de la Saint Sylvestre.
En outre, le diplomate américain Dennis Hankins a fait savoir qu’il
venait d’arriver en RDC, et qu’il lui fallait recueillir les positions
de tous les acteurs politiques et de toutes les institutions du pays,
en vue de voir dans quelle mesure cheminer ensemble vers les
élections, la consolidation de la démocratie. « L’Assemblée nationale
a un rôle prépondérant à jouer et plusieurs décisions et lois sont
prises à partir d’ici. Il nous a paru nécessaire de nous enquérir de
l’engagement de l’Assemblée nationale, dès le début de la session
parlementaire prochaine, quant à l’application de l’Accord du 31
décembre 2016 pour faire avancer les choses », a-t-il déclaré, tout en
soutenant que c’est à l’Assemblée nationale que revient la prérogative
de faire avancer la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016.
Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •