ACCORD DE PARIS : L’Union européenne invite la RDC à la ratification

1
396

A  l’occasion du café de presse organisé par le réseau Green Journalist Network, le jeudi 28 septembre 2017 à l’espace Bilembo, dans la commune de Gombe, sous le thème : «En route vers la Cop23» (23ème conférence des parties sur les changements climatiques),
l’Ambassadeur de l’Union Européenne en RDC, Bart Ouvry, s’adressant aux journalistes verts, a souligné l’engagement de son institution en faveur du climat et l’importante implication attendue de tous les citoyens dans la lutte contre les effets des changements climatiques. Il a, par la même occasion, lancé un appel à la classe politique congolaise, représentée dans cette salle par des députés et sénateurs, l’invitant à un sursaut patriotique en vue de la ratification de l’Accord de Paris sur le climat.

« J’étais très content lorsque le président de l’Assemble nationale,
lors de l’ouverture de la session de septembre, a appelé à la
ratification de l’Accord de Paris. Ce pays qui est l’un des grands
poumons verts de la planète, a un rôle fort important à jouer dans la
mise en œuvre de cet accord. Il y a objectivement un grand intérêt
pour la RDC de rentrer dans cet accord, et être présente à Bonn pour
défendre les intérêts de congolaises et congolais », a-t-il précisé.
Pour l’Union Européenne, la lutte contre les changements climatiques
est une manière de multiplier ses actions contre la déstabilisation de
la RDC. « Beaucoup de Congolais subissent tous les jours les effets
des changements climatiques. Il nous faut agir, mais pas seul, car il
y a nécessité d’avoir un appui populaire et celui de la classe
politique. Quelles que soient leurs tendances et leurs provenances
politiques, il est important d’obtenir des acteurs politiques, un
consensus le plus large possible sur ces questions  », a-t-il insisté.
Cet engagement de l’Union Européenne se traduit naturellement, dans
sa coopération bilatérale avec la RDC, par un appui important à la
protection de la biodiversité. «Aujourd’hui, dans le cadre de 11ème
FED (Fonds Européen de Développement), nous avons engagé 120 millions
de dollars américains qui vont dans le domaine de l’environnement, de
la biodiversité et l’appui à l’agriculture durable. Notre but est de
renforcer le lien entre la conservation et l’augmentation des
retombées économiques de la population », a-t-il indiqué.
Bart Ouvry est tout de même revenu sur le succès que connait l’Accord
de Paris sur le Climat. « Parmi les 187 pays qui pourraient ratifier
cet accord, nous avons déjà 166 qui l’ont fait. Rarement dans
l’histoire d’accords internationaux, nous avons vu dans un délai aussi
rapproché, un tel enthousiasme et engagement de la large majorité des
pays, partout sur la planète», s’est-il réjoui. « Aujourd’hui nous
sommes dans une situation où la majorité des Etats, partout dans le
monde, se rendent compte de la problématique des changements
climatiques. L’Accord de Paris est un grand succès, et la réunion à
Bonn sera très importante pour confirmer ce succès ».
Chaque année, l’Union Européenne consacre environ 100 milliards de
dollars américains à l’aide au développement des Etats. Les 20% de cet
investissement annuel sont consacrés au climat.
Myriam Iragi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •