41 ans après … une drague pour l’entretien du bief maritime de la RDC

0
526

La Congolaise des Voies Maritimes (CVM) vient d’acquérir une drague d’une capacité de 4000 mètres cubes. Ce navire, acquis l’an dernier, dont la mise en service      a eu lieu le mardi 2 mars 2021 au Kongo Central sous la supervision de  Massamba Kinuani, envoyé spécial du Chef de l’Etat,  permettra d’augmenter considérablement les activités de la Congolaise de Voies Maritimes, notamment dans l’entretien du bief maritime du fleuve Congo.  S’exprimant au nom du Président de la République, Massamba Kinuani a précisé que le rêve des Congolais est devenu réalité grâce à la vision du Chef de l’Etat, qui est vécue dans différents domaines politiques et sociaux de la population. Quoi de plus normal que cette drague porte le nom de « Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ».

Il a fallu une grande prise de conscience pour qu’après plus de quatre décennie, la Congolaise des Voies Maritimes puisse voir  ses activités relancées avec l’acquisition d’une drague moderne. Cette nouvelle acquisition  est venue tourner une page sombre et des mauvais souvenirs que cette entreprise a connus pour le dragage du bief maritime du fleuve Congo.

 Christine Tousse, Directrice générale de la Congolaise des Voies Maritimes, a exprimé sa gratitude au Chef de l’Etat pour s’engagement dans la redynamisation des activités des entreprises du portefeuille de l’Etat. Ceci marque un début de solution, selon Christine Tousse.

Se sentant honoré par cette nouvelle acquisition, le Gouverneur du Kongo Central, Atou Matubuana, qui a remercié le Chef de l’Etat, a précisé qu’il s’agit ici d’une fierté nationale et qu’il est important de bien entretenir ce bief maritime. Le navire qui quitte l’océan doit atteindre les villes de Boma et Matadi. La Congolaise des Voies Maritimes démontre le rôle combien important elle joue dans l’économie nationale.

Il faut signaler que dès son accession à la magistrature suprême, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est donné comme cheval de bataille, l’amélioration du social du peuple congolais. Social résumé par le slogan « le peuple d’abord ». Et à travers cette acquisition, c’est la matérialisation de ses aspirations. Chaque Congolais, là où il se trouve, peut comprendre en quoi consiste la vision tant soutenu par son actuel chef de l’Etat. 

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •