3è édition du Festival Mondial des arts nègres de Dakar : une délégation brésilienne a tâté le pouls

0
58

Conduite par Kwame Kwei Armah, directeur artistique de ce grand événement de la culture nègre, qui se tiendra à Dakar, du 10 au 31 décembre prochain, une délégation brésilienne, invitée d’honneur de ce grand rendez-vous de la culture noire, a séjourné au sénegal le 7 octobre 2010. C’était l’occasion de s’imprégner et de  pénétrer l’âme des sites retenus pour les différentes disciplines.  

            Il s’agissait surtout pour le Directeur artistique de procéder sur place aux réglages essentiels, là où le grand invité brésilien, partie prenante de l’ensemble de la programmation, est venu prendre ses marques avant tout le monde. A cette occasion, Kwame Kwei Armah,  directeur artistique du Festival a rencontré entre autres personnes le percussionniste Doudou Ndiaye Rose, pour des échanges axés sur la composition de la musique d’ouverture de ce grand rendez-vous.

            Un dialogue de génies devra valoir au monde la grande ‘’symphonie’’, message de la culture noire au reste de l’humanité, d’après une formule consacrée par le président sénégalais Abdoulaye Wade.

            Dramaturge, acteur et chanteur britannique plusieurs fois primé pour son talent, Kwame Kwei Armah a eu en même temps des séances de travail avec plusieurs commissaires responsables d’un programme artistique du Festival

(Littérature, Danse, Théâtre, Musique, etc).

Avec Aziz Dieng, Commissaire du programme musique, et le percussionniste sénégalais Doudou Ndiaye Rose, la date du 1er Novembre 2010 a été confirmée pour une première répétition de la symphonie d’ouverture.

En partenariat avec les artistes brésiliens, le spectacle d’ouverture sera riche en chorégraphies et en couleurs. La maquette de cette composition musicale sera finalisée dans les jours à venir.

            Artiste associé au Royal National Theater de Grande-Bretagne et au Center Stage de Baltimore, le directeur Artistique du Festival Mondial des Arts Nègres est aussi le premier dramaturge noir, d’origine ghanéenne, à avoir vu sa pièce représentée au prestigieux Garrick Theater du West-End de Londres. Un profil universel qui répond à celui du percussionniste sénégalais Doudou Ndiaye Rose, Trésor humain vivant de l’UNESCO, qui a fait de la rencontre avec d’autres cultures, d’autres styles une démarche artistique fondamentale. Un dialogue artistique de nature à mettre en relief toute la promesse de la participation du Brésil, pays métissé s’il en est, partie prenante à l’Exposition internationale des musiques noires. Sous l’égide notamment du Centre des musiques noires de Salvador de Bahia, cette initiative sera un des moments phares du Festival et vise à créer un pont unique entre l’Afrique et l’Amérique du Sud, entre le Sénégal et le Brésil. 

A.Vungbo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*