Les activités académiques suspendues dans les Universités et Instituts supérieurs de Mbandaka

0
42

Le gouvernement provincial de l’Equateur a officiellement suspendu toutes les activités dans les universités et instituts supérieurs de la ville de Mbandaka à la suite des échauffourées qui ont opposé les étudiants de l’Université de Mbandaka aux policiers. Le bilan fait état de deux morts, à savoir un étudiant et un commandant de la Police nationale congolaise (PNC).

         Alain Elodji, ministre provincial en charge de l’Intérieur et sécurité à l’Équateur, qui a pris cette décision, fait état d’une mesure conservatoire qui devrait être levée incessamment, le temps que la tension entre les étudiants et les policiers baisse. Un conseil des ministres a été  convoqué par le gouverneur Bobo Boloko Bolumbu pour  se pencher sur la situation le mardi dernier.  C’est au terme de cette rencontre que le ministre de l’Intérieur a été instruit de rendre public un communiqué suspendant les activités dans les universités et instituts supérieurs à Mbandaka jusqu’à ce que la situation soit complètement maîtrisée.

         On rappelle que tout est parti de la majoration des frais académiques fixés à 302 dollars américains dans quelques institutions supérieures et universitaires de ladite ville. Les étudiants, venus de plusieurs établissements universitaires, ont manifesté pour s’insurger contre la hausse de frais académiques. La police était intervenue pour disperser les manifestants. Des témoins affirment que l’étudiant tué à Mbandaka III a été abattu à bout portant par un policier de l’unité mobile d’intervention de la ville de Mbandaka.

         En effet, la victime était pourchassée avec ses camarades. Elle a trouvé réfuge dans une parcelle. Une balle perdue d’un policier a d’abord percé l’étudiant au bras avant d’atteindre son commandant d’opération qui a été grièvement blessé.                            Face à sa maladresse, le policier va à nouveau charger sur l’étudiant par terre et l’achever d’une balle à la poitrine. Mais le lieutenant de police a succombé lors de son transfert à l’hôpital.

         Les étudiants en colère sont allés déposer le corps de leur camarade devant le bureau communal de Wangata. De nombreux jeunes se sont mêlées à eux. Les manifestants ont alors récupéré deux armes abandonnées par des policiers du commissariat, avant la mise à sac et l’incendie de la maison communale. Sur leur chemin, ils ont également incendié une partie du marché de Mbandaka II. L’auteur de deux meurtres a été arrêté et transféré à l’auditorat militaire. Les corps de deux victimes se trouvent à la morgue de la ville de Mbandaka.

         Perside Diawaku

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •