31 décembre 2010 : plus de polio en RD Congo

0
63

Victor Makwenge Kaput, ministre de la Santé publique a procédé au lancement officiel de la Campagne de vaccination contre la poliomyélite, hier jeudi 28 octobre 2010, à Kananga, chef lieu de la province du Kasaï-Occidental. Il s’est rendu à cette cérémonie en compagnie des députés de Kananga ; de sa collègue Marie Ange Lukiana, ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant, du Dr Matthieu Kamwa, représentant de l’OMS en RDC et d’un représentant de l’Unicef. Prenant la parole devant une foule  sensibilisée, il a noté que le contexte épidémiologique de notre pays est marqué par la persistance de la circulation du Polio Virus Sauvage (PVS) depuis 2006 et ce, en dépit des multiples efforts fournis.

          Il a présenté la répartition géographique des cas enregistrés au cours de cette année : 28 cas sur place dans le territoire de Kananga ; 1 cas dans la province de Bandundu et 1 autre cas à Kalémie dans la province du Katanga. 

Dr Makwenge se dit convaincu qu’une action conséquente menée par tous les partenaires, tirant sur la même corde en sens unique peut atteindre l’objectif d’une Rdc sans polio d’ici le 31 décembre 2010. Marie Ange Lukiana a insisté sur la nécessité de combattre cette maladie, d’autant que 2015 pointe à l’horizon avec l’atteinte des OMD par d’autres pays et la Rdc ne peut être à la traîne. Par ailleurs, Dr Matthieu Kamwa, parlant au nom du Comité de l’Inter Agence (ensemble d’organismes qui soutiennent cette campagne) a précisé que pour atteindre des résultats durables, les campagnes de vaccination doivent être d’une bonne qualité et complétées par les vaccinations de routine, renforcées par une surveillance épidémiologique conséquente. 

Eradication de la polio est faisable et doit être faite

          Pour lui, l’éradication du polio est un défi que l’humanité sait se lancer comme il l’a fait pour éradiquer la variole ; pour voler de plus en plus haut au-dessus de la terre et des mers ; pour marcher sur la lune etc. Il a conclu en montrant que l’éradication de la polio est techniquement faisable et doit être faite. Cela fera de nous, dit-il, des témoins historiques de la disparition définitive de la surface de la terre d’une maladie un peu plus de trente ans après la variole. Il convient de souligner que cette campagne vise 11 millions d’enfants âgés de 0 à 5 ans, répartis dans 405 zones de santé des neuf de nos 11 provinces ; exceptés Bas-Congo et Kinshasa. La propagation de l’épidémie en Angola (25 cas) aux provinces voisines de la RDC, fait de ces deux pays la plus grande menace  en matière de polio en Afrique, avec 55 des 60 cas notifiés. A Kananga, 1,430 millions d’enfants sont visés par cette campagne qui a mobilisé 6 millions de USD.

          Il est à noter que cette délégation a été accueillie, en l’absence du gouverneur de province, par le ministre provincial, chargé de l’Administration et qui faisait office du gouverneur a.i.. Il a prononcé un mot d’accueil où il a invité ses administrés à s’impliquer résolument pour la réussite de cette campagne, au profit de leurs enfants et de l’avenir du pays.

          Notons aussi que cette campagne se déroulera en deux phases : du 28 au 30 octobre 2010 pour la 1ère phase, et du 23 au 27 novembre 2010, pour la seconde qui sera couplée à la vaccination contre la rougeole, la supplémentation en Vit A et le déparasitage au Mébendazole.

SAKAZ (Envoyé spécial à Kananga)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*