29 septembre 2018 à Kinshasa : meeting commun de l’opposition

0
410

La série de consultations entre délégués représentant les candidats de l’Opposition à la présidentielle du 23 décembre 2018,  aussi bien ceux encore en course comme ceux invalidés par la CENI et la Cour Constitutionnelle, lancées le lundi 10 septembre au siège du G7, s’est clôturée le samedi 15 septembre au même endroit. La dernière rencontre
a connu la participation des représentants de Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Vital Kamerhe, Moise Katumbi, Freddy Matungulu, Adolphe Muzito et Félix Tshisekedi.

L’organisation d’un meeting commun de l’Opposition à Kinshasa pour donner des directives à la population sur la suite du processus électoral est la plus grande résolution adoptée à la fin de ces assises.

Dans une déclaration lue au siège du G7 le samedi 15 septembre par Jean-Bertrand Ewanga de l’Ensemble, plate-forme soutenant la candidature de Moise Katumbi à l’élection présidentielle, en présence des représentants des autres candidats de l’opposition, il a été
demandé à chaque parti et à chaque regroupement politique de mobiliser et sensibiliser ses militants sur les enjeux politiques de l’heure à travers les matinées politiques. C’est pour déblayer le terrain en prévision de ce grand meeting.

Faisant suite au communiqué conjoint de ses leaders réunis le mercredi 12 septembre à Bruxelles, l’Opposition politique a réaffirmé son identité et son unité dans la quête de l’alternance démocratique en République Démocratique du Congo.

Tout en invitant le peuple congolais à rester vigilant, mobilisé et,
le cas échéant, prêt à faire usage de l’article 64 de la Constitution
pour s’opposer à toute parodie d’élection, l’Opposition a fait savoir
d’ores et déjà qu’elle ne s’inscrit pas dans la logique du boycott du
processus électoral.
Afin de démontrer à tous qu’elle n’a peur des élections et qu’elle
compte s’y présenter en bloc compact, elle est en train de finaliser
le processus de désignation de son candidat commun.
Dans cette perspective, une réunion des 7 candidats de l’Opposition à
la présidentielle est prévue en Afrique du Sud vers la fin du mois
d’octobre.
Au pays de Nelson Mandela, qui avait déjà servi de cadre à la tenue
du Dialogue intercongolais en 2002 et la signature de l’Accord global
et inclusif, les leaders de  l’Opposition ont pris l’engagement ont
pris l’engagement de dégager un consensus autour de l’oiseau rare qui
représentera leur famille politique à la compétition présidentielle du
23 décembre 2018.
Selon des sources concordantes, les 7 leaders de l’opposition qui ont
déjà donné leur quitus à la tenue de cette messe politique,
n’attendent que la publication de la liste définitive des candidats
présidents de la République par la CENI pour fixer la date exacte de
leur réunion en terre sud-africaine.
ERIC WEMBA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •