UCCA : le parcours du DG de l’Ogefrem rehausse l’image de la RDC en Afrique

0
242

« On reconnait un homme fort lorsqu’il parvient à relever les défis et surmonter les obstacles »  et «On reconnait l’artisan par ses œuvres », dit-on. Telles sont les références du parcours élogieux d’Anatole Kikwa Mwata Mukambo, directeur général a.i de l’Office de Gestion du Fret Multimodal en tant que président  de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA) pendant deux ans (2013 à 2015).

C’est au cours de la 10ième assemblée générale de cette organisation continentale tenue à Accra, au Ghana, du 27 au 30 janvier 2016, qu’Anatole Kikwa a remis le bâton de commandement au Dr Kofi Mbiah, directeur général de Ghana Shippers’Authority, président entrant de  l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA). Ces assises étaient organisées sous le patronage de Kwesi Amissah Arthur, vice-président de la République du Ghana.

Militant de l’excellence et de l’émergence pour les institutions qu’ il s’est engagé à servir, Anatole Kikwa n’avait ménagé aucun effort pour porter haut l’étendard de l’UCCA et étendre son influence sur le continent. Durant son mandat, toutes les réunions prévues dans le calendrier ont été effectivement tenues. Ainsi, tous les projets et études entrepris dans l’objectif de booster l’Union vers le développement intégral, tout en respectant la vision, les missions et objectifs assignés par les membres, ont été effectivement lancés et menés, avec succès, à leur terme.

Un mandat exceptionnel  et positif

 Selon le rapport des activités présenté aux sociétaires, le mandat du patron de l’Ogefrem à la tête de l’UCCA a été jugé exceptionnel. Le trésorier statutaire de l’UCCA et directeur général du Conseil National des Chargeurs du Cameroun, Augustin Mbappe Penda  a, dans son allocution de circonstance, souligné qu’Anatole  « Kikwa est un homme exceptionnel. Il a amené l’Union à un niveau où elle n’était pas ». « La mobilité, la créativité, l’imagination et l’excellence’’ sont les caractères sacrés lui reconnus par l’ensemble des Conseils membres de l’UCCA.

Aussi a-t-il exhorté le président entrant à maintenir le cap et à propulser davantage l’Union vers l’avant.

Promesses tenues

            « Le tigre ne crie pas sa tigritude, mais il saute», dit-on. Lors de sa prise de fonction comme président de l’UCCA, Anatole Kikwa avait beaucoup des défis à relever. Pendant deux ans, il a pu matérialiser 9O% des projets. C’est le signe de la détermination et de la bonne volonté qu’il incarnait.

            Dans son mot, Anatole Kikwa a remercié les autorités congolaises, particulièrement le chef de l’Etat pour avoir parrainé sa candidature à la présidence de l’UCCA. En ce qui concerne les réalisations, durant son mandat, Anatole Kikwa a réussi à faire monter les taux de cotisation et de recouvrement. Et, il a pu augmenter le  nombre des membres au sein de l’Union. Les membres ont pu approfondir la question relative à l’harmonisation des données et systèmes de gestion du Bordereau de Suivi des Cargaisons. Sous son leadership, on a enregistré l’organisation des séminaires de renforcement de capacités sur le transport routier des marchandises ; sur les règles de Rotterdam ; sur les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique, etc.

            En outre, il a favorisé l’élaboration d’un chronogramme d’activités de la Tast Force, etc.  Et, enfin la mise en œuvre de la Vision et Stratégie 2015-2020 de l’UCCA qui s’est traduit en partenariat/lobbing ; veille, communication et études, facilitation, négociation, assistance aux chargeurs, organisation, formation, renforcement des compétences.

La nouvelle équipe dirigeante

– Président : Ghana ;

– Vice –président : Burkina Faso ;

– 1er rapporteur : Benin ;

– 2ème rapporteur : Angola ;

– 1er Commissaire aux comptes : Congo ;

– 2ème Commissaire aux comptes : Togo ;

– Commission permanente n°1 : Nigéria ; et,

– Commission permanente n°2 : Côte d’Ivoire

 Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •