17 janvier 1961 – 17 janvier 2016 : 55 ans après : P.E. Lumumba, un souvenir impérissable !

0
194

LM-CHRONIQUES-2013-lumumba-2013-04-02-FR-2Cinquante cinq années se sont écoulées depuis que le premier Premier ministre Patrice Emery Lumumba avait été arraché brutalement à l’affection de ses compatriotes, sans avoir joui de l’indépendance pour laquelle il s’était battu.

Alors qu’il n’avait pas eu le temps de travailler afin d’être évalué à cause des événements malheureux qui s’étaient succédé au lendemain de l’indépendance nationale, P.E. Lumumba reste curieusement inoubliable non seulement pour ses compatriotes congolais pour sa lutte de libération, mais l’homme demeure également une légende pour le continent africain et le monde à cause de son engagement en vue de la décolonisation des opprimés !

Pour des analystes poliriques, plusieurs raisons peuvent expliquer ce souvenir impérissable du personnage tant au plan interne qu’en dehors de la République Démocratique du Congo.

Au plan interne, Lumumba est un personnage atypique qui a dû marquer, en un temps record, l’histoire politique de son pays. Le courage, l’art oratoire et la témérité dont il avait fait montre notamment dans la lutte pour l’indépendance nationale constituent des atouts qui font que son image reste à jamais gravée dans la conscience collective du peuple congolais.

En plus, son assassinat horrible et odieux ne reste pas moins considéré comme un sacrifice suprême pour un homme ayant accepté de mourir en martyr pour la cause nationale. Surtout que la cause qu’il défendait demeure toujours d’actualité plus d’un demi-siècle après l’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale.

La lutte menée par Lumumba, même si certains acteurs politiques en font aujourd’hui une récupération politique sans avoir la même vision, est un modèle de nationalisme ou mieux une référence pour nombre de leaders congolais aussi bien pour ceux qui sont au pouvoir que ceux qui luttent pour y accéder.

Si son discours improvisé prononcé le jour de la proclamation de l’indépendance suscite parfois des critiques à cause du ton utilisé, une chose reste cependant évidente : le courage pris pour le faire a fait de lui un homme légendaire. Ce qui fait qu’il compte, avec Sékou Touré et Kwamé Nkrumah, parmi les rares nègres ayant tenu tête aux colonisateurs en dénonçant publiquement les méfaits de la domination du peuple africain.

Au plan international, ceux qui avaient décidé de l’élimination physique du leader congolais, croyant obtenir son effacement, doivent déchanter. Car, sa popularité s’était davantage accrue après son assassinat.

Du Congo Brazzaville à la Russie, en passant par le Ghana, la Guinée…la mort de Patrice Emery Lumumba avait provoqué un choc terrible et un deuil avait été organisé dans nombre d’Etats. Certaines œuvres publiques furent gratifiées en son nom en vue de pérenniser sa mémoire.

Des révélations continuent d’être faites 55 ans après l’assassinat du premier Premier ministre congolais. Des ouvrages et autres témoignages qui relevaient hier des secrets d’Etat, sont aujourd’hui portés à l’intention du public. Des informations supplémentaires qui échappaient à certains compatriotes, sont désormais à leur portée grâce à des révélations sur le complot visant l’élimination de Lumumba.

Mais, ce qui est étonnant est de constater que ceux qui se réclament « lumumbistes » ont du mal à faire preuve d’amour pour la patrie et leurs compatriotes. Surtout ils ne sont pas prêts à accepter le sacrifice suprême pour le pays. Comme dit dans la Bible « Ce ne sont pas ceux qui disent Seigneur, Seigneur, qui font sa volonté » ! Donc, il ne suffit pas de se dire « lumumbiste » pour prétendre être son « disciple », mais il faut plutôt en donner la preuve.

Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •