14 jeunes congolais partagent leurs expériences de l’initiative Obama

0
147

obama-usaDe retour des Etats-Unis, où ils ont pris part à l’initiative du président Obama pour les jeunes leaders africains,  Yali, baptisée « Mandela Washington fellowship », quatorze jeunes entrepreneurs congolais ont animé hier jeudi une conférence de presse au Centre culturel Américain de la Gombe, pour faire la restitution de leur séjours au pays de l’Oncle Sam. Ils étaient tous là pour raconter  chacun la manière dont s’est déroulé ce voyage à la fois pédagogique et très enrichissant sur le plan culturel pour chacun d’entre eux.  Ces jeunes avaient été choisis pour aller apprendre et approfondir les connaissances dans leurs disciplines respectives. Ainsi, pendant leur séjour,  ces jeunes dont l’âge varie entre 25 et 35 ans, ont été accueillis dans vingt universités américaines  pour apprendre dans les trois domaines ci-après : la gestion des affaires et entreprenariat ; l’engagement civique ainsi que l’administration publique.

Pendant six semaines, ces jeunes ambassadeurs de la RDC  affirment avoir mis leurs séjour américain à profit pour non seulement apprendre de manière académique mais aussi eu l’opportunité  chacun dans  l’université où il était admis l’occasion de parler de la République démocratique du Congo à leurs interlocuteurs  ainsi que de  nombreuses potentialité que le pays  offre pour les investissements dans différents domaines.   En clair, ce voyage a permis à ce groupe de nouer des connexions d’affaires et de créer une plateforme avec les jeunes d’autres pays qui ont le souci de faire bouger les choses chacun dans son domaine.

Quant aux critères de sélection qui ont prévalu pour être éligible au programme de la troisième édition pour les nouvelles candidatures, est ouverte en ligne depuis ce 1er octobre 2015 jusqu’au 11 novembre prochain.  Il faut d’abord savoir parler anglais, avoir une dynamique professionnelle capable de changer la vie de sa communauté.  Car, ont-ils fait savoir, la finalité de cette expérience est que l’on soit capable de venir faire la pratique au pays.   Il faut également ajouter aux dires de ce groupe que n’importe quel jeune dont l’âge se situe dans cette fourchette peut être éligible. Mais du fait qu’il faut passer par une université, les candidatures de ceux qui possèdent un diplôme universitaire pèsent plus.

            Signalons enfin que pour leur première participation, trois jeunes de ce groupe  dont les projets ont été retenus, bénéficient d’un financement substantiel pour faire avancer leursbusiness, l’un dans l’agrobusiness et l’autre dans l’éclairage des ménages pauvres.  Tous ceux que la chose intéresse, ils peuvent aller sur le site www.statesgouvernement.og où ils pourront trouver toutes les informations y afférentes.

VAN

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •