Ngobila brandit 2 milliards Usd pour changer Kinshasa

0
122

 9 ministres et 2 commissaires provinciaux ont été présentés par le gouverneur Gentiny Ngobila aux députés provinciaux le mardi 25 juin 2019 à l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Par la même occasion, les suppléants de 8 députés nommés au sein du gouvernement provincial ont été également validés.

Dans la foulée, le chef de l’Exécutif provincial, Gentiny Ngobila Mbaka, a esquissé les grandes lignes de son programme de travail sur 5 ans, avec un dont de 3.450.744.337,523 francs congolais (3 mille 450 milliards 744 millions 537mille 523 francs congolais, 2.064.087.589,50 dollars soit 2 milliards 64 millions 87mille 598,50 dollars américains. Son ambition est d’imprimer un nouveau visage à la ville, en termes de qualité des services de base, de protection de l’environnement, de salubrité, d’infrastructures, de sécurisation des citoyens et de leurs biens, etc.

 Ledit programme a fait l’objet d’un débat houleux en plénière. Un des députés provinciaux, Magloire Kabemba, a fait savoir au gouverneur que sur les 55 pages de son programme, les 32 sont consacrées aux constats. Pour l’élu de Kasa-vubu, il y a encore des zones d’ombres qui nécessitent des explications claires de la part du gouverneur Gentiny Ngobila qui veut à tout prix se démarquer de son prédécesseur, surtout lorsqu’il parle de renforcement de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.

            Il s’est demandé également comment se fera la restructuration de fond en comble de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK), considérée par comme un gisement fiscal important de la ville.

            Quant à Willy Pelenda, son intervention s’est focalisée deux points qu’il a qualifiés de leviers, à savoir la réforme de l’administration provinciale et des finances, lesquels, pour permettre au chef de l’exécutif principal de faire bouger réellement les lignes.

            Pour l’élu de Barumbu, Roger Bimwala, bien que partisan de ce programme, on devrait clarifier la gestion des stades municipaux construits sur fonds du trésor public, devenus à ces jours des éléphants blancs.

            Reprenant la parole, Gentiny Ngobila a sollicité 24 heures, pour rencontrer les attentes des élus de Kinshasa. Hier, il est revenu pour l’oral. Convaincant, il a obtenu le feu vert des députés provinciaux pour la mise en oeuvre de son programme, de même que l’investiture de son gouvernement.           Jean-René Ekofo 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •