Zéro bébé séropositif en RDC en 2015

0
87

 La Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour la Population(Unfpa), Thoraya Ahmed Obaid, et le Directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le Vih/sida(Onusida), Michel Sidibé, effectuent, depuis dimanche 9 mai 2010, une visite conjointe de 4 jours en RD Congo.

 Selon Richard Dackam-Ngatchou, représentant résident de l’Unfpa en RDC et son homologue de l’Onusida  en RDC, le Dr Kekoura Kourouma, qui ont animé une conférence de presse le vendredi 7 mai au siège de l’Unfpa à Gombe, cette démarche a pour but de reconnaitre et de soutenir les efforts du gouvernement congolais dans la lutte contre le Vih/sida et dans le domaine de la santé de la production. Les deux Directeurs exécutifs apportent également un message d’espoir en ce qui concerne la Prévention de la Transmission Mère-Enfant (PTME) en RD Congo. « C’est la première fois que deux responsables de deux agences onusiennes décident de visiter ensemble un pays pour apporter un message. Celui d’espoir et d’espérance à l’occurrence pour le Congo afin qu’en 2015 aucun enfant ne naisse ici séropositif… » a précisé Dackam-Ngatchou, tout en soulignant que cela s’est révélé possible en Europe en 2009. Cette mission officielle permettra aussi aux deux personnalités de mener un plaidoyer auprès des autorités congolaises pour que les programmes de santé de la reproduction et du Vih/sida soient intégrés parmi les priorités nationales, et que plus de ressources leurs soient allouées, afin que le pays puisse faire des avancées considérables vers l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement 4, 5 et 6, à savoir la réduction de la mortalité des enfants de moins de 5 ans, l’amélioration de la santé maternelle et la lutte contre le Vih/sida, le paludisme et d’autres maladies, d’ici 2015.

 

Les deux Directeurs exécutifs vont également profiter de leur séjour pour réaffirmer la détermination de l’Unfpa et de l’Onusida à continuer d’appuyer les efforts du gouvernement congolais en ce qui concerne : l’accès universel à la prévention du Vih, au traitement et aux soins, mais aussi la lutte contre la mortalité maternelle, les mariages précoces des jeunes filles et les violences sexuelles sous toutes leurs formes, ainsi que les efforts pour l’éradication des fistules et le repositionnement de la planification familiale.

 Notons qu’à Kinshasa, Mme Thoraya Ahmed Obaid et Michel Sidibé rencontreront les plus hautes autorités congolaises, ainsi que des représentants de la Société civile et des principaux donateurs, les membres de l’équipe pays des Nations Unies dont le Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en RDC. Le programme de cette mission conjointe des deux Directeurs exécutifs de l’Unfpa et de l’Onusida prévoit également un voyage à Lubumbashi, dans la province du Katanga qui enregistre l’une des plus fortes prévalences du Vih (6,2%) en RD Congo. Au Katanga, ils visiteront un centre de santé et des structures provinciales destinées au renforcement des capacités des femmes.

 Pour rappel, Thoraya Ahmed Obaid a été nommée Directrice exécutive de l’Unfpa le 1er janvier 2001, avec rang de Secrétaire général adjointe de l’Onu. C’est la première fois qu’un ressortissant de l’Arabie saoudite dirige une organisation du système des Nations Unies. Tandis que le Malien Michel Sidibé, désigné depuis le 1er janvier 2009, a été cité comme l’une des 50 personnalités de l’année dans le domaine des sciences, de la politique, de l’économie et de la société civile en 2009 par le quotidien Le Monde.
Tshieke Bukasa 

LEAVE A REPLY

*