Y aurait-il des Burundais et des Erythréens parmi les infiltrés du M23 ?

0
25

Il n’y a pas de fumée sans feu, dit un adage populaire. Au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies d’hier mercredi 25 juillet 2012 au siège de la Monusco à Kinshasa, une question a été posée au porte-parole militaire de la mission pour confirmer ou infirmer la présence des sujets burundais et érythréens parmi les infiltrés rwandais du M23. Selon l’auteur de la question, leur présence a été signalée à Kiwanja.
 « Nous ne sommes pas physiquement parmi les militaires de M23 et nous n’avons pas les moyens de confirmer ou d’infirmer une telle allégation. Nous attendons les éléments qui viennent se rendre à la Monusco pour savoir leur nationalité », a répondu le commandant Thibaud De Lacoste.

 Même s’il est difficile pour le moment de confirmer ou d’infirmer la présence des éléments burundais et érythréens parmi les infiltrés rwandais, il ne faut pas écarter rapidement l’éventualité d’un tel fait. Car le Burundi comme l’Erythrée sont des pays post-conflit et qui n’ont pas retrouvé une paix totale. Il y a beaucoup de choses qui se passent le long de leurs frontières, avec des aventuriers de tous bords.
 Il convient toutefois de rappeler que lors de sa récente sortie médiatique, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Roger Meece avait déclaré que l’effectif des éléments du M23 n’était plus le même qu’au début de leur « insurrection » et qu’en outre ils avaient un  armement plus puissant que celui utilisé par les FARDC. Roger Meece avait signalé aussi la présence d’éléments parlant anglais dans les rangs du M23.
 Si l’effectif de M23 a augmenté en quelques mois, ce qu’il y apport en hommes quelque part. Cet apport de toute évidence proviendrait du Rwanda, mais comme la Rd Congo est un pays assez vaste, le leadership du M23 aurait peut-être recouru à d’autres nationalités pour renforcer ses rangs.
 Rien ne peut déterminer aujourd’hui si les Burundais et des Erythréens sont aux côtésd des infiltrés rwandais du M23.

JRB  

LEAVE A REPLY

*