Washington et Amsterdam prêts à fournir des médecins légistes

0
35

Choqués par la nouvelle de l’assassinat odieux de Floribert Chebeya Bahizire, Directeur exécutif de l’ong la « Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme » (VSV), les Etats-Unis d’Amérique (USA) et le Pays-Bas ont annoncé au Réseau des défenseurs des droits humains, qu’ils ont d’ores et déjà mobilisé des équipes de médecins légistes et d’experts en enquête criminelle pour descendre en Rd Congo et participer à une «Enquête indépendante et impartiale» réclamée aussi bien par la famille biologique de la victime que par l’ensemble des organisations nationales et internationales des droits de l’homme.

Cette information a été livrée par les ambassadeurs de ces deux pays, lors d’une rencontre qui a réuni les représentants des ongs de droits de l’homme – regroupées au sein d’une plate-forme nommée «Réseau des Défenseurs des droits humains» – et les Ambassadeurs de l’Union Européenne et Chefs de Missions Diplomatiques accrédités en Rd Congo. Ils ont été rejoints par les ambassadeurs des Etats-Unis et du Canada. Une rencontre qui s’est déroulée le samedi 05 juin 2010, dans  le cadre de la «Maison des Droits de l’Homme» du Centre Carter, sur la 15ème Rue, à Limete et qui était qualifiée de très importante par tous les défenseurs de Droits humains.

Prenant la parole pour donner le sens profond de leur présence dans la salle, l’Ambassadeur d’Espagne, Félix Costales Artieda, s’est montré précis : la lutte pour les droits de l’homme constitue la clé de voûte de toutes les activités de la politique intérieure et extérieure de l’Union Européenne (U.E.). Il a fait remarquer qu’une rencontre avec les défenseurs de droits de l’homme était déjà programmé à partir de la dernière réunion qu’ils ont eue il y a de cela deux semaines, à l’Ambassade d’Espagne. Malheureusement, l’événement tragique de la mort de Floribert Chebeya a précipité cette rencontre.

 Maintenir le dialogue pour éviter l’impasse et faire éclater la vérité 

Il a exprimé, au nom de ses pairs, la compassion, la solidarité, le soutien et le réconfort qu’ils apportent à l’ensemble du mouvement associatif de notre pays et à la famille biologique de l’illustre disparu. Cela par respect pour le travail qu’ils abattent chaque jour, mais aussi en reconnaissance de tout ce que font les défenseurs de droits de l’homme en Afrique, en Europe, en Asie ou en Amérique. Pour l’Ambassadeur d’Espagne, cette importance que l’Union Européenne attache à la défense des droits de l’homme donne un sens à leur présence dans la salle. Toutefois, paraphrasant son collègue belge, il a recommandé au Réseau des défenseurs des droits humains de maintenir le dialogue avec les autorités nationales dans la recherche de la vérité, pour éviter la tension et l’impasse.

Concernant l’aide à apporter dans l’immédiat, l’Ambassadeur Félix Costales a mentionné l’envoi d’une équipe d’experts internationaux et de médecins légistes, dès que le gouvernement aura donné son accord. Quant à la position officielle de l’U.E. et des Etats-Unis sur cet assassinat, il a demandé à l’assistance de se référer à la déclaration faite par le chargé des Droits de l’Homme de l’Union Européenne et à la déclaration faite le vendredi passé par le Département d’Etat, à Washington.

Sakaz

LEAVE A REPLY

*