Walikale : les gardes forestiers lancés dans des opérations contre les FDLR

0
30

Au Nord-Kivu, la situation sécuritaire dans le Grand Nord est demeurée particulièrement instable la semaine dernière. C’est ce qu’a indiqué le porte-parole de la Mission de l’Onu pour la stabilisation en RD Congo(Monusco), Madnodje Mounoubai, hier mercredi 11 août 2010 au cours de son point de presse hebdomadaire. Concernant les opérations unilatérales menées par les Forces régulières, les FARDC, dans la vaste région de Walikale, la Monusco a rapporté que le 1er août 2010 dernier, elles ont été lancées conjointement avec les gardes forestiers de l’Institut Congolais de la Conservation de la Nature (ICCN) contre les éléments des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), précisément dans la région de Chondo-Nyakakoma, au Nord de Nyamilima. 

            « Dans le cadre d’activité conjointe entre la Force de la MONUSCO et les FARDC, le processus de vérification au sein d’unités impliquées dans l’opération Nord Mashuta 2 est en cours » a souligné le porte-parole.

            Au Sud-Kivu, la situation sécuritaire s’est légèrement améliorée la semaine passée, comparativement aux semaines précédentes, et le nombre d’incidents armés a nettement diminué, a fait noté la Monuc. Néanmoins, les combattants des FDLR ont continué de tendre des embuscades et de piller autour de la région de Kichanga, située à 14 kilomètres au Nord-ouest de Baraka. Les rapports ont signalé qu’au même moment, plusieurs combattants œuvrant au sein des groupes Mayi-Mayi se sont rendus aux positions de la Force de la MONUSCO de Kamanyola et de Minembwe pour leur rapatriement au Rwanda. 

Nord-Kivu : des milliers des ménages sans assistance 

            Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies en RDC( Ocha), une équipe de réponse humanitaire de l’ONG Norvegian Refugee Council (NRC) qui a procédé à la contre vérification des statistiques dans la localité de Cantine (Ouest de Beni) a rapporté la présence dans cette localité de 442 nouveaux ménages déplacés en provenance de la zone de Vurondo. Ces ménages auraient fui des exactions qui y sont commises par des hommes armés.

            Quant au Comité des déplacés de Kamango (Territoire de Beni), il rapporte que le nombre de ménages déplacés vivant dans des familles d’accueil à Kamango s’élève à environ 400. Ces déplacés proviennent de la zone de Kikingi et des localités qui sont situées sur l’axe Mbau – Kamango. Cependant, l’accès humanitaire se révèle difficile suite à l’insécurité privant des centaines de personnes déplacées internes de l’assistance dont elles ont grandement besoin.

            Dans la zone de Ngungu (Territoire de Masisi), près de 500 ménages déplacés dans la localité de Mativo et plus de 1000 autres ménages dans la localité de Remera/Ufamando sont sans assistance à cause de l’insécurité provoquée par des hommes armés. 

Sud-Kivu : plus de 800 maisons incendiées 

            Plus de 600 ménages déplacés sont arrivés cette semaine à Shabunda Centre, dont 250 au cours des dernières vingt-quatre heures. Depuis le 2 août, les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) ont perpétré plusieurs attaques dans plusieurs localités au centre du Territoire de Shabunda. Plus de 800 maisons ont été incendiées dans les localités de Chateka, Kazegama, Lumba, Makese, Ndese et Tchombi. Il est également fait mention des pillages systématiques. Des éléments FDLR somment les petits commerçants à payer de l’argent et les creuseurs de  donner 6 grammes d’or pour être libérés. Ceux qui ne s’exécutent pas sont tabassés ou emportés dans la forêt. La présence des déplacés en provenance de Ndese et Lumba est aussi signalée à Katchungu, Lugungu et Lulungu. Ceux de Kazegama et Kegele se seraient rendus vers Byangama. D’autres personnes se seraient réfugiées dans la brousse non loin des villages incendiés, selon des sources humanitaires.

            Le Gouvernement allemand et Caritas Allemagne viennent d’octroyer une aide de 400 000 euros à Caritas RDC en vue d’assister 5 320 ménages retournés dans le Territoire de Fizi. Il s’agit des ménages ayant fui les affrontements entre les Forces armées de la RDC et les Mayi-Mayi Yakutumba au mois d’avril dernier. L’aide octroyé va permettre l’achat des articles non alimentaires en faveur des populations retournées. 

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*