VSV : formation aux Droits humains pour les membres

0
46

Les membres des Comités de Droits de l’Homme (CDH) – qui sont des organisations de défense et de promotion de Droits humains que la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) a installés dans chaque commune de Kinshasa – ont suivi, du jeudi 19 au vendredi 20 juin 2014, au siège de cette ong dans la commune de Ngaliema, une « Session de formation aux Droits humains et à la Démocratie ». Pour les responsables nationaux de la VSV, cette recapacitation est indispensable et ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour mettre leurs membres au diapason des techniques d’investigation, de défense et de promotion des droits humains les plus éprouvées et les plus actuelles. Les CDH constituent pratiquement la base de la VSV non seulement ici dans la capitale, mais aussi à travers les provinces où ces structures sont installées. Plusieurs experts en droits humains, avocats et juristes ont été appelés sur le podium pendant ces deux jours pour débattre de la question du respect, de la défense et de la promotion des droits humains dans notre pays et, pourquoi pas, en Afrique et dans le monde et de la manière la plus appropriée pour faire le monitoring en droits humains.

Un programme précis pour aboutir à l’objectif poursuivi – qui est la mise à niveau des connaissances des membres de la VSV – avait été mis sur pied. C’est ainsi qu’au premier jour de cette formation, immédiatement après l’identification des participants, Honoré Kapuku Mushila, un des responsables de la VSV, a donné aux participants les orientations pédagogiques de la session. Il a été suivi par deux autres responsables de la VSV, Rostin Manketa Nkwahata et Peter Ntumba Mukulu, qui ont développé successivement deux thèmes : « Quid de la démocratie et la problématique des élections en RD Congo : calendrier électoral ; Feuille de route de la CENI ; Proposition du projet de loi sur la révision de la Constitution ; etc. » et « L’auto-prise en charge des questions de droits humains par la population à la base : mythes ou réalité ? ». Au deuxième jour de la formation, Dolly Ibefo, directeur exécutif de la VSV, a ouvert la journée en planchant sur le thème : « Quid d’une ong de droits de l’homme et ses moyens d’action. Il a été suivi par Justin Chiba Sengey, un autre responsable de la VSV qui a développé les exercices pratiques sur les techniques d’enquêtes dans les cas de violations en droits humains : enlèvements ; arrestations ; assassinats, détentions ; viol de Mme ou Mlle X ; bagarre dans une  parcelle ; coups et blessures ; etc.

Enfin, Me Calvin Mambu a clôturé la deuxième journée avec le thème : « Instruments et mécanismes nationaux de protection et promotion des droits humains en Rd Congo ». Il est à noter que chaque exposé était suivi des débats très riches et des points de vue très critiques sur certaines situations de violation de droits humains.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*