Voleurs arrêtés… 9 voiturettes récupérées

0
134

ketchesSon parking encore garni des voiturettes jusque lundi 18 avril 2016, le Commissariat provincial de la police ville de Kinshasa vient de dévoiler les trophées de sa dernière traque des malfaiteurs. Il y en avait au départ 11, et après la restitution de deux engins à leurs propriétaires, neuf traînent encore dans ses installations. En somme,
la raison, c’est que ces neuf voiturettes cherchent propriétaires. Il s’agit de la Toyota Vitz de couleur grise, immatriculée 9927 AS /01, que des voleurs avaient emportée le 13 mars 2016. Elle appartiendrait à  Serge Bokuma, domicilié sur 10 ème rue Limete, quartier industriel, de la Toyota IST de couleur noire, sans plaques
minéralogiques, volée le 5 mars 2016, au préjudice de Fabrice Pongo-Pongo. Toyota IST de couleur grise, volée le 22 mars 2016, au préjudice de Hugor Nsukula Mata, habitant sur avenue Mission n°18 bis, quartier Nsola, commune de Kisenso, de la Toyota Passo, portant plaques minéralogiques 4165 AT / 01, de couleur grise. Elle a été volée le 28 mars 2016 et le propriétaire, le commissaire adjoint Kosa Mingelevulu, habiterait au Camp Lieutenant-colonel Kokolo, quartier 13, Bloc 10 n°.

Dans ce lot, figurent aussi une Toyota IST de couleur grise, volée le 29 mars 2016 et appartenant à M. Fely Kalubiaka Ilunga, domicilié sur avenue Mayamba n°17, quartier 3, à Masina, ainsi que la Toyota de marque Vitz, immatriculée 5986 AR / 01, de couleur verte, emportée le 3 avril 2016, au préjudice d’Eddy Lazare Kiala Miranda résidant sur avenue Kimiala n°7, quartier Lubudi, commune de Bandalungwa.

La police provinciale avait également saisi sur la bande à Alain Bale-Bale, une Toyota Vitz de couleur champagne, sans plaques, volée le 5 avril 2016, et ce, au préjudice de l’international Gikanji Gahungu, joueur de Daring Club Motema Pembe. Enfin, une Mazda Demio de couleur bleue de nuit, portant plaques minéralogiques 5025 AT / 01, que des malfrats ont emportée le vendredi 15 avril 2016 sur l’avenue By Pass, commune de Mont Ngafula. Selon des informations en sa possession, cet engin appartient à Nonge Omakinda, demeurant sur l’avenue portant le même nom Nonge n° 4, commune de Mont Ngafula. Une voiture de marque Mercedes Benz 190 de couleur noire, plaques 3849 AG /01, volée le 12 avril 2016, au préjudice de Igor Kalunga, habitant
sur avenue Kinvuka n°15, quartier Christ-Roi, commune de Kasa-Vubu.

Lors de la parade présidée le lundi 18 avril 2016, à Mont Ngafula, le Commissariat provincial de la police ville de Kinshasa a dit sa préoccupation de remettre les neuf voiturettes à leurs propriétaires, dont la plupart ne se sont pas manifestés auprès des enquêteurs pour décliner leurs identités et exhiber leurs titres de propriété.

Signalons que Bongamini Yassa Ngoma a laissé jaillir sa joie, quand sa voiturette Mazda 6 de couleur grise, volée au mois de décembre 2015, lui a été restituée par le Commissariat provincial. Il a plaidé pour que des moyens logistiques soient mis à la disposition de la Police, avant de remercier les responsables de ce corps, pour le coup de filet.

Rappelons qu’à l’origine de ce dossier, c’est l’avalanche de plaintes contre des vols des voiturettes, déposées à la police par des particuliers. Les investigations de la police provinciale ont permis d’appréhender jusqu’ici les membres d’un réseau, alors que les autres s’étaient volatilisés dans la nature, après le forfait.

Dans le cadre de cette affaire, trois prévenus sont aujourd’hui écroués dans les cachots du Commissariat provincial de la police, après des aveux qui ont permis aux enquêteurs de retrouver les 11 voiturettes volées.

A l’occasion de la présentation de ces membres du réseau à l’opinion, à l’issue de la parade présidée le lundi 18 avril 2016, à Mont Ngafula, les observateurs saluent l’action positive de la police dont les trophées – les voiturettes «  ketches » récupérées, et souhaitent qu’elle aille plus loin. Car, la recrudescence de la criminalité dans la ville de Kinshasa, n’est pas le fait d’un seul réseau des malfaiteurs, mais de plusieurs groupes des bandits qui courent encore les rues, et continuent à causer des torts aux propriétaires des «
ketches ».
J.R.T.