Vol d’un pneu dans un sous-Ciat

0
74

 Me Robert, avocat de son état, a constaté samedi matin le vol d’un pneu de réserve de sa voiture, qu’il avait l’habitude de parquer à la police du sous-Commissariat situé près de l’ITC/ Lemba, pour la garde nocturne. Il s’en est naturellement plaint auprès des policiers chargés de la sécurité du parking, qui ont prétendu n’avoir remarqué aucun mouvement suspect au cours de la nuit. En raison de l’accord purement informel existant entre lui et le commandant du sous-commissariat, il ne savait à qui poser le problème du dédommagement.

 Ce n’est pas la première fois qu’un cas de vol est enregistré dans un parking « géré » par la police. Et, chaque fois que cela se produit, personne n’accepte d’en assumer la responsabilité. En réalité, les automobilistes qui confient leurs engins à la garde de la police ne font à leurs risques à péril. On se souvient qu’il y a quelques mois, la hiérarchie de la police avait interdit l’utilisation des espaces des commissariats et sous-commissariats de police comme parkings pour véhicules.
 La raison principale invoquée était que la surveillance des véhicules détournait les policiers de leur mission de sécurisation des personnes et de leurs biens. Mais, après un petit temps d’observation, la consigne est ignorée superbement. Les postes de police sont totalement envahis, dès la tombée de la nuit, par une marée de véhicules en consignation, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes.

Rodrigue Noti
(Stg/Ifasic)

LEAVE A REPLY

*