Vital Kamerhe pour une Cour constitutionnelle réellement nationale

0
26

Samedi dernier, Vital KAMERHE et sa suite ont été reçus successivement par le Regroupement du Camp de la Patrie et l’Union pour la Majorité Républicaine. Cela, dans le cadre du réchauffement du front uni de l’Opposition par le biais de la croisade que poursuit le leader de l’Union pour la Nation Congolaise depuis bientôt un mois.

Chez l’honorable INGELE Ifoto du RECAMP sur la 8ème Rue à Limete et chez Médard MULANGALA Lwakabwanga de l’UMR à Masina, l’ancien speaker de l’assemblée nationale a eu des mots justes pour expliciter sa démarche qui s’articule autour des points saillants, dont le vœu de parvenir à imposer des élections réellement démocratiques, libres et transparentes. Cela, par le biais du recensement des populations, de la transparence et de la neutralité de la Commission électorale nationale indépendante. A ce sujet, Vital KAMERHE a rendu un vibrant hommage au président de la CENI, le Pasteur Daniel NGOYI Mulunda, qui a promis d’œuvrer dans ce sens.

 «Nous le jugerons aux actes», a-t-il prévenu avant d’insister sur la mise en place d’une Cour Constitutionnelle réellement nationale ainsi que d’un Conseil Supérieur de l’audiovisuel qui sont les deux structures devant jouer un rôle prépondérant durant ces élections générales prévues pour la fin de cette année. Les forces de l’opposition démocratique devraient accorder une importance capitale à la mise en place de ces deux organes pour ne pas vivre les mésaventures qui ont transformé la Côte d’Ivoire en un pays ingouvernable. « Le pouvoir et l’opposition sont appelés à dialoguer pour préserver les intérêts supérieurs de la Nation », a-t-il indiqué.
 De même, l’opposition devrait se battre pour que la MONUSCO introduise dans son mandat un nouveau chapitre relatif à la sécurisation des acteurs politiques durant toute la période des élections. Ce rôle devrait concerner aussi la sécurisation des sites, des matériels électoraux dont els kits et surtout des résultats des élections. Ce qui la placerait dans le rôle d’un observateur chargé de prévenir et dénoncer les éventuelles fraudes électorales.
   F.M.        

LEAVE A REPLY

*