Viols, pillages, exactions, enlèvements, tueries : Nord-Kivu : toujours le brouillard

0
24

 Au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la Stabilisation de la RD Congo(Monusco) tenue hier mercredi 1er septembre 2010, le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies en RDC( Ocha/RDC) a décliné la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu, préoccupée par la protection des civils particulièrement dans le territoire de Rutshuru. En somme, rapporte-t-on, plusieurs cas d’extorsion de biens, de viol, de pillage, d’exactions et de tueries ont été signalés la semaine dernière dans ce territoire. Des hommes armés sont désignés comme auteurs de ces faits. Par ailleurs, alors que plusieurs cas de viol continuent d’être enregistrés et traités au centre de santé de Lubonga, la population redoute toujours une nouvelle attaque contre la cité de Walikale.

Entre-temps, un grand nombre de population civile n’a plus accès aux champs dans le territoire de Beni à la suite de l’augmentation des incidents sécuritaires. De même, les acteurs humanitaires n’accèdent plus aux zones où des opérations militaires sont en cours, pour apporter l’assistance aux personnes vulnérables. Il s’agit de la zone de Mbau-Kamango, l’axe Beni-Kasindi et la zone d’Eringeti.

            Pour ce qui est de l’assistance humanitaire notamment en biens non alimentaires, Ocha a fait observer que la détérioration de la route Bunyatenge-Bingi ne permet pas l’accès aux 8647 personnes retournées et 300 autres déplacées à Bunyatenge, dans le territoire de Lubero.

            Toujours dans ce registre sécuritaire, la Monusco a confirmé plusieurs attaques des miliciens sur les civils. Quelques personnes suspectes ont encore été appréhendées par les FARDC en rapport avec l’attaque de miliciens menée le 18 aout dernier sur le poste opérationnel de la Force de la Monusco à Kirumba. Le 25 aout, une attaque sur le village Rusave a eu lieu lors de laquelle 5 civils ont été tués et un autre blessé. Elle aurait été perpétrée par des éléments des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda(FDLR). Le 27 aout, deux agents de la Commission nationale pour le rapatriement(CNR) ont été enlevés dans la région de Bunyatenge par des éléments Mai Mai Pareco. A la même date, à Mingazi, des combats entre FARDC et des éléments ex FDLR ont compromis la sécurité du personnel des Nations Unies et des ONG internationales dans la région. A cet effet, a indiqué Madnodje Mounoubai, porte-parole de la Monusco, des éléments de la Force de réaction rapide de la Force de la Monusco ont pris en charge 40 agents et 15 véhicules des NU et ONG, qu’ils ont escortés en toute sécurité jusqu’au poste opérationnel de la Force de Bunyakiri et par la suite à Mitti. 

Déplacements massifs au Sud-Kivu et en Province Orientale 

            Outre le Nord-Kivu, les conditions sécuritaires demeurent aussi préoccupantes dans la Province Orientale et du Sud-Kivu, où le Coordonateur de l’action humanitaire en RDC, Fidèle Sarassoro, a visité le 25 août Shabunda Centre pour évaluer la situation dans ce territoire à la suite des attaques lancées au début du mois par des éléments FDLR. A cet effet, Ocha renseigne qu’après harmonisation des chiffres, le nombre de personnes déplacées dans le territoire de Shabunda se situe à plus de 7.600 ménages – environ 38.000 personnes – dont la plus grande concentration se trouve dans la localité de Katshungu avec 2.771 ménages. « Ces statistiques ne prennent pas en compte entre 50 et 60% de la population qui s’est réfugiée dans la brousse… »

            En Province Orientale, les populations de Nyawande (10 Km au sud de Bukiringi dans le District de l’Ituri, se sont déplacées de façon préventive en raison de la présence dans la zone des hommes armés. Toutefois, une légère baisse de nombre de personnes déplacées dans la province a été constatée à la fin du mois d’août. De 392.000 personnes déplacées à la fin du mois de juillet, on est passé à environ 383.000 dont le plus grand nombre se trouve dans le District de l’Ituri avec plus de 121.0427 déplacés.

Tshieke Bukasa 

LEAVE A REPLY

*