Violation de l’Accord du 31 décembre : l’UDPS constate l’auto-disqualification de Joseph Kabila

0
207
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Secrétaire général de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), a animé un point de presse le samedi 1er  juillet 2017 au siège de son parti, sur la 11me Rue (petit boulevard), dans la commune de Limete. Parmi les points à l’ordre du jour, il y avait la
violation de l’Accord de la Saint Sylvestre, le rapatriement de la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi  et la situation socio-politique du pays.

Concernant le rapatriement de la dépouille de son leader, Etienne Tshisekedi, décédé à Bruxelles depuis le 1 er février de l’année en cours, Jean Marc Kabund – a – Kabund a pris acte du désistement du gouvernement, qui tarde à signer, par le biais du Vice- Premier
ministre et ministre de l’Intérieur, le communiqué conjoint avec l’UDPS et la famille biologique de l’illustre disparu.

« Face à la mauvaise foi du gouvernement, a-t-il souligné, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social a décidé de prendre en charge totalement l’inhumation et l’enterrement du Lider maximo ».

Jean-Marc Kabund-a-Kabund a fait savoir que la date du rapatriement
du corps de Tshisekedi sera annoncée incessamment. Il a toutefois
précisé que le Palais du peuple a été maintenu pour l’organisation des
funérailles, avant son enterrement dans la concession familiale de
Nsele.
S’agissant du processus électoral, l’UDPS, qui souscrit intégralement
à la déclaration des Evêques catholiques, qui ont appelé les Congolais
à se tenir debout pour sauver l’Accord du 31 décembre, les exhorte à
son tour à se mobiliser massivement pour obtenir l’application de
l’article 64 de la Constitution en cas de non tenue des élections.
Après avoir fait le constat selon lequel le Président de la
République et sa famille politique ont délibérément violé l’Accord de
la Saint Sylvestre, Jean- Marc Kabund-a-Kabund a martelé que pour
l’UDPS, Joseph Kabila s’est auto-disqualifié comme Président de la
République Démocratique du Congo.
Par conséquent, l’élection présidentielle  devrait se tenir
obligatoirement en décembre 2017 en vue de la passation civilisée du
pouvoir entre lui et son successeur. A défaut, son parti constatera la
vacance au sommet de l’Etat.
Il a saisi l’occasion pour démentir les informations faisant état des
négociations en coulisses entre la Majorité Présidentielle et l’UDPS
pour faire nommer Félix Tshisekedi  Premier ministre, en contrepartie
du glissement de Joseph Kabila au-delà de décembre 2017.
Parlant de la situation sécuritaire implosive qui prévaut au Kasaï,
le Secrétaire général de l’UDPS a tenu le gouvernement pour principal
responsable de cette tragédie nationale. Aussi Jean Marc
Kabund-a-Kabund a-t-il plaidé pour une enquête internationale destinée
à identifier les vrais coupables des crimes de guerre et crimes contre
l’humanité commis dans cette partie du territoire national et à les
faire traduire devant une juridiction internationale, afin qu’ils
répondent de leurs actes.
Il faut signaler que la conférence de l’UDPS a été perturbée par
l’invasion du siège du parti par des hommes en uniforme armés, qui ont
tracassé et détroussé plus plusieurs participants, pour des raisons
non élucidées.
Eric Wemba