VIH/SIDA : l’ONG Cordaid lance le test des connaissances auprès des jeunes

0
910

vih_sida_afriqueDans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida célébrée en RDC, le lundi 1 er décembre 2014, par une série des manifestations, l’ONG Cordaid a choisi une méthode originale pour marquer cet événement d’un cachet spécial. Car, si en RDC, l’on sait que près de 1,2 millions de personnes vivent avec le VIH et en plus d’un million d’orphelins du Sida, Cordaid s’est engagé dans ses actions de prévention de la transmission du VIH. Pour ce faire, cette ONG a ciblé les jeunes qui représentent la majeure partie de la population congolaise. En effet, les jeunes avec la fougue de leur âge sont des personnes réputées à risques, faisant peu attention à la propagation de la maladie dans leur milieu de vie et prenant de moins en moins des précautions recommandées lors des rapports sexuels avec plusieurs partenaires.  Actuellement, les milieux de jeunes sont abreuvés par les messages les poussant à la consommation
d’alcool, la toxicomanie, la débauche et autres cas de dépravation des mœurs. Et rares sont ceux qui se sont faits dépister pour connaître leur véritable statut sérologique.

Pour évaluer le niveau des connaissances des populations congolaises sur le VIH/Sida,  surtout les groupes vulnérables constitués par les jeunes, en même temps déceler leurs lacunes, afin de briser les barrières culturelles et religieuses, quant aux méthodes préventives et susciter leur prise de conscience sur la nécessité d’intensifier la lutte contre la maladie, l’ONG Cordaid a lancé depuis le lundi 1 er décembre 2014, une grande campagne de sensibilisation qui s’appuie sur plusieurs supports médiatiques, à travers des émissions culturelles sur les chaînes radiophoniques et un jeu de quiz sur des réseaux de téléphonie cellulaire.
En testant le savoir des jeunes sur la pandémie du sida qui continue à faire des ravages dans leurs milieux, Cordaid veut aller au cœur du problème en engageant un contact direct avec cette couche de la population, à travers une activité ludique. .
Car, ce jeu doté de nombreux cadeaux, incite les jeunes à enrichir leurs connaissances, et vise leur apprendre tout ce qu’ils ignorent sur la maladie, afin qu’ils s’y intéressent régulièrement et échangent entre eux, leurs expériences.
Il n’y a pas meilleure façon de procéder que de susciter au sein des jeunes, une prise de conscience des ravages de la maladie. D’où les jeunes doivent comprendre qu’il est plus que temps de s’impliquer sans exclusive dans la lutte. Car, le sida n’est pas l’affaire d’un petit groupe, mais un problème de santé publique qui intéresse toute la population, jeunes comme vieux, hommes comme femmes. C’est en recourant aux méthodes préventives recommandées par l’Organisation mondiale de la santé que le VIH ne pourra plus progresser, ni hypothéquer l’avenir de la jeunesse et de la RDC.  Voilà pourquoi la campagne de sensibilisation de Cordaid cadre bien avec le thème de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida, à savoir «  Zéro nouvelle infection au VIH, zéro décès lié au sida, zéro discrimination et stigmatisation liées au VIH ».
J.R.T.

LEAVE A REPLY

*