La victime d’un accident de circulation réclame 104.345$ Us des dommages et intérêts

0
50

justice6Assisté de ses conseils devant le tribunal de grande instance de Matete le mardi 25 novembre 2014 sous le RC 28096, Malungu Ebeke Michel a réclamé la somme de 4345 dollars américains ainsi que des dommages et intérêts d’une valeur de 100.000dollars américains, payables en francs congolais, en réparation des préjudices subis. C’est ce qui ressort de l’audience publique d’hier au tribunal après les défauts retenus à l’endroit de Wemba Bosaki Pithou. Ce dernier, bien que régulièrement signifié de la date d’audience, n’a pas comparu, ni personne d’autre en son nom.

            Comme arguments, Malungu Ebeke a soutenu qu’en date du 15 juin 2012, un accident de circulation s’est produit sur la route des Poids Lourds, à quelques mètres du pont Agetraf, dans la commune de la Gombe. Accident causé par une voiture Nissan, de couleur rouge, roulant à grande vitesse et dont la plaque minéralogique était 4840 AM/01 appartenant à M. Wemba Bosaki.

            Plusieurs blessés graves, dont lui-même, ont été enregistrés après cet accident et  acheminés dans un centre de santé de la Force Navale pour y recevoir les premiers soins, avant d’être transférés à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa. Pour tous ces soins, Malungu a eu à dépenser la somme de 4.345 dollars américains. Il a ainsi présenté devant le tribunal toutes les factures émises en original àWemba Bosaki pour remboursement comme convenu au niveau du Procureur de la République.

            Contre toute attente, deux ans se sont écoulés et aucun rond n’a été versé par Wemba, en sa qualité de civilement responsable, malgré l’engagement pris au moment de l’accident. Ce comportement témoigne d’une mauvaise foi et mérite d’être condamné par une décision judiciaire, ont indiqué ses avocats.

            Cela étant, Malungu Ebeke Michel, a estimé que ce serait justice si le tribunal déclarait recevable et fondée l’action engagée par lui, avant de condamner l’assigné au remboursement des frais des soins médicaux ainsi qu’au paiement des dommages et intérêts. Aussi, a ajouté Malungu Ebeke, il est urgent que le tribunal ordonne l’exécution provisoire du jugement nonobstant tout recours, en application de l’article 21 du code de procédure civile et mette les frais d’instance à charge de Wemba Bosaki Pithou. Tels sont les arguments soutenus par l’organe de la loi peu avant la prise en délibéré du dossier par le tribunal. Pour l’officier du ministère public, le tribunal doit accorder le bénéfice intégral à la requête introduite devant lui par Malungu Ebeke Michel.                Yves Kadima

LEAVE A REPLY

*