Vers l’intégration de l’environnement dans les politiques sectorielles

0
46

Un atelier de sensibilisation et de travail pour l’intégration de l’environnement et du changement climatique dans les politiques sectorielles a démarré hier au Cepas et se clôture aujourd’hui. Appuyé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), cet atelier a pour thème « Accompagnement pour l’intégration de l’environnement et du changement climatique dans les politiques sectorielles : méthodologie et processus de travail ».

            Cet accompagnement est focalisé sur des objectifs opérationnels dans le cadre du processus de planification nationale. 13 ministères ont été sélectionnés à cet effet. Il s’agit de l’Agriculture, Développement rural, Energie, Transports, Infrastructures, Hydrocarbures, Mines, Intérieur, Protection sociale et affaires humanitaires, Santé publique, Industrie, Affaires foncières, Décentralisation et aménagement du territoire.

            A cet atelier, les représentants de ces différents ministères seront sensibilisés à l’environnement et au changement climatique. Chaque ministère présentera sa feuille de route à cette fin.

            Pour le compte du PNUD, Josef de Beus, team leader intérimaire, a démontré l’importance du problème de l’environnement et du changement climatique dans le monde, souligné la place stratégique qu’occupe la Rd Congo sur le plan africain et mondial et promis le soutien du PNUD pour mener à bon port ce projet.

            Le ministre congolais de l’Environnement et de la Conservation de la nature a quant à lui souligné le fait que l’environnement et le changement climatique ne concernaient pas seulement son ministère mais devaient être intégrés dans l’ensemble des politiques sectorielles. « Seule l’implication de l’ensemble des secteurs, de tous les acteurs du développement peut permettre de construire le développement durable de notre pays. Votre compréhension de ces enjeux, votre appropriation de ces priorités sont primordiales pour cela », a dit José Endundo Bononge.

            Il a ensuite signalé que les plans d’action prioritaires et les stratégies qui sont élaborés au sein de ces ministères vont tracer le chemin de la Rd Congo pour les cinq années à venir. « Chacun de vos ministères va être accompagné durant les deux prochains mois par les experts du PNUD, de l’UPPE et du ministère de l’Environnement pour y intégrer les réponses nécessaires aux enjeux du XXIème que sont la gestion durable de l’environnement et le changement climatique. Suite à cet atelier de lancement, cet accompagnement sera structuré autour de mini- ateliers qui permettront d’opérationnaliser le cadrage, le suivi et la validation de vos travaux », a dit le ministre aux participants

Jean- René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*