Verrou contre la polio et la rougeole

0
41

Une campagne de vaccination contre la poliomyélite et la rougeole a été lancée à Kinshasa le lundi 19 décembre 2011. Elle devrait s’arrêter ce vendredi 23 décembre. La même activité devrait être organisée dans les provinces du Bandundu, du Bas-Congo et du Nord-Kivu du 24 au 28 janvier 2012. Elle concerne des enfants de 6 mois à 14 ans pour la polio et de 6 à 59 mois pour la rougeole.

L’annonce de cette double campagne a été faite le vendredi 15 décembre par le ministre de la Santé Publique, Dr Makwenge Kaput, en présence  des représentants de l’ OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et du PEV (Programme Elargi de Vaccination). A cette occasion, ces différents responsables ont fait l’état des lieux au sujet de l’épidémiologie de la rougeole et de la poliomyélite.
Il a été constaté, depuis un certain temps, la recrudescence de ces deux maladies, d’où la nécessité d’une nouvelle riposte, à la mesure de la menace qu’elle représente pour la santé des enfants et des jeunes. Il convient de relever que le plan de contrôle de la rougeole préconisait l’organisation des campagnes de suivi en 2O11 et 2012. Certaines provinces en avaient du reste déjà bénéficié : cas du Katanga, du Kasaï Occidental, du Kasaï Oriental, du Maniema et du Sud-Kivu.
En dépit des campagnes de riposte menées dans les zones de santé jadis touchées par ces deux endémies, il a été constaté une hausse inquiétante des cas d’enfants atteints dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo. Au total, 125.259 cas de rougeole ont été identifiés, dont 1.545 décès, soit une létalité de 1,2%.

Face à cette courbe ascendante et dans le souci de stopper la progression de la maladie, il a été jugé opportun d’organiser des activités concertées de vaccination au Bandundu, au Bas-Congo, au Nord-Kivu et à Kinshasa en ce mois de décembre 2011, au titre de supplément planifié pour 2012. A ce sujet, on signale que la campagne de riposte est une réponse rapide à une situation d’épidémie quelconque. Par contre, la campagne de suivi intervient tous les trois ans.
Pour le cas d’espèce, les campagnes  de ripostes sont couplées à celles de suivi dans des zones déjà touchées par des épidémies. Cette année, 30 zones de santé sont ciblées, soit 6 au Bandundu, 9 au Bas-Congo, 5 au Nord-Kivu et 10 à Kinshasa (Kingabwa à Limete, Biyela et Kingasani à Kimbanseke, Ndjili, Bandalungwa, Barumbu, Mont-Ngafula II. La campagne de suivi vise 108 zones de santé.
Au final, 4.520.431 enfants de 6 à 59 mois doivent être vaccinés contre la rougeole dont 1.386.076 dans le cadre de la riposte et 3.134.355 dans le cadre du suivi. 

Melba Mpolo (CP)

 

 

LEAVE A REPLY

*