Vernissage de trois ouvrages du professeur Bobutaka Bateko

0
173

Un banquet scientifique a été organisé hier mardi 21 avril 2015, au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, autour du vernissage de trois ouvrages  scientifiques d’un chercheur congolais, en la personne du professeur Bob Bobutaka. Le premier ouvrage publié en 2013, aux éditions universitaires européennes, à Saarbrücken en Allemagne, porte sur : «RD Congo-Belgique : Archives, bibiothèque et bibliologie ». Riche de 301 pages, ce livre paraît 53 ans après l’indépendance de la RDC et consacre, comme l’a souligné le professeur  Willy Bongopasi Moke Sangol, le présentateur, un souci des chercheurs de se ressourcer pour réécrire la longue histoire que le Congo partage avec la Belgique.

 L’auteur exhume le roi Léopold II qui avait acquis un territoire privé en terre africaine, grâce à l’archiviste belge Emile Banning dont le nom a été donné à la ville de Bandundu, appelée autreois Banningville. Pour le professeur Willy Bongopasi, il nous rappelle aussi Frantz Fanon dans sa célèbre prophétie : «  L’Afrique a la forme d’un revolver dont la gâchette est au Congo ! » Et pour que cette gâchette ne soit point rouillée, les chercheurs congolais, conclut le professeur Willy Bongopasi, doivent la lubrifier en se ressourçant auprès de la Belgique à travers sa mémoire stratégique dans la géopolitique planétaire.

Le deuxième ouvrage datant de 2014, et publié aux mêmes éditions, porte sur : «  Archivologie, bibliologie et communicologie : approche épistémologique ». Dans ce livre de 432 pages, le professeur Bob Bobutaka Bateko décortique ces trois disciplines scientifiques qui consacrent les épistémologies des archives, de l’écrit et de la communication. Le professeur et doyen honoraire Willy Bongopasi note que les sciences de l’information et de la communication englobent ces trois domaines-matières qui s’intéressent de plus en plus au contenu épistémologique pour la construction et la validation scientifiques de chacune d’elles.

Et pour le dernier ouvrage intitulé : «  Archivistique, bibliothéconomie, documentation et légistique : disciplines de la bibliologie », paru aux éditions L’Harmattan en 2015, le professeur et doyen honoraire Willy Bongopasi souligne le fait que ces disciplines ont donné naissance à la documentation qui gère l’information actualisée, spécialisée et professionnelle. A ses yeux, ce livre tente de démontrer que la légistique fait également partie des disciplines bibliologiques au délà de ses caractères juridiques et politiques.

Et parmi les leçons à tirer de ce vernissage qui nous fait connaitre l’auteur et ses récents ouvrages, il a épinglé quelques traits de caractères dont entre autres, l’opiniâtreté du lauréat, sa flexibilité, sa soif de connaître et à se perfectionner et son humilité. Tout ce qu’il faut pour inspirer les jeunes chercheurs de notre pays.

Auparavant, le directeur général de l’Institut national de la statistique, le professeur Muhindo, a mis en exergue la contribution scientifique de l’auteur qui, dans ses trois ouvrages, a souligné l’importance des archives pour le développement socio-économique  de notre pays. Pour lui, sans archives, sans mémoires, aucun développement n’est possible.

Dans son allocution, le professeur Bob Bobutaka a remercié toutes les autorités politiques de notre pays, le ministre de l’ESU, et le comité de gestion de l’INS et tous ceux qui l’ont accompagné dans son cursus scientifique et œuvré pour sa réussite.

Pour sa part, le représentant de la déléguée du Centre Wallonie Bruxelles, Gaston Kabona, bibliothécaire en chef, a indiqué que le vernissage de ces trois ouvrages  intervient trois jours avant la Journée internationale du livre et honore son institution.

         Enfin, au nom du ministre de l’ESU empêché, le conseiller Lufimpadio Ndongala a baptisé les trois ouvrages et leur a souhaité longue vie.

                                                                                                                    J.R.T.