Vérité des urnes : les femmes acquises au changement fin prêtes

0
37

«C’est la femme qui construit la maison. Elle  est appelée à lutter et à  militer   pour une cause juste, majeure et avantageuse pour le bien-être de sa Nation. Que les femmes s’impliquent dans cette lutte  qui trouve son expression dans  cette marche du 16 février 2012 organisée par l’Eglise catholique. Car l’avenir du Congo en dépend» a indiqué Mme Pascaline KUDURA. Telle est la déclaration  de la communauté des femmes de l’opposition politique congolaise dénommée « Femmes acquises  au changement ». Cet appel à la prise de conscience de la situation du pays lancés aux  femmes congolaises est intervenu hier 14 février  au cours d’une rencontre des cadres de l’opposition tenue  au Centre d’accueille protestant.

Cette structure politique demande à toutes les mamans  congolaises vivant sur le sol congolais et celles de la diaspora de se lever et de participer  massivement à la relève du pays qui est en phase très tres  critique. Cependant, elles prient les militaires et policiers de ne pas déranger  ou encore disperser les manifestants  car toutes les revendications formulées par l’Eglise Catholique et l’opposition  sont  aussi en leur faveur.
« Tirer sur les manifestants n’est pas une solution  mais la solution. La CENI et la Cour Suprême s’amendent et donnent la vraie vérité des urnes.  La  Constitution et la Loi Électorale reconnaissent à la  population le droit de contester  les résultats  publiés si elle constate qu’ils sont faux  », a indiqué  une femme dans l’anonymat.
Cependant, les Femmes acquises au changement invitent tous les Congolais et Congolaises, jeunes, enfants, adultes…à participer massivement à la marche du 16 février, car tous ensemble, nous constituons une force».

Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*