Vendredi 12 mai 2017 : l’UDPS décidée à rapatrier Etienne Tshisekedi et à l’enterrer à Limete

0
201

Gardée à la morgue depuis son décès, le 1er février 2017 à Bruxelles, la dépouille mortelle du président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, est attendue le vendredi 12 mai 2017 à Kinshasa. L’annonce a été faite par le Secrétaire Général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, au cours d’une conférence de presse qu’il animée le samedi 22 avril au siège de son parti, sur la 11me Rue, dans la commune de Limete.

A l’en croire, le corps de l’opposant historique sera exposé au Palais du peuple, avant son inhumation dans l’enceinte de la permanence de son parti. On a noté la présence à ce point de presse du président du Rassemblement, Félix Tshisekedi, habillé en noir pour la circonstance, en signe de deuil.

Jean Marc Kabund, qui a appris le décès de son fils cinq minutes avant le début de la conférence de presse, a dû faire preuve de beaucoup de courage pour s’adresser aux journalistes, qui ne lui ont pas tenu rigueur pour le zapping du jeu des questions et réponses.

Apparemment, cette initiative de l’UDPS sur les obsèques de son président n’a pas encore reçu le quitus des autorités nationales et urbaines. S’achemine-t-on vers un bras de fer ? La question reste posée.

Mesdames et Messieurs de la presse,

Près de deux mois et demi après son décès, le Président de l’UDPS, Président du Conseil des Sages du Rassemblement, Son Excellence Dr. Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, n’est toujours pas conduit à sa dernière demeure.

Cette situation préoccupe tout autant sa famille biologique et politique que l’ensemble du peuple congolais. Elle est due, en grande partie, à la mauvaise foi des autorités en place au niveau provincial et national pour empêcher que le peuple congolais ne rende un hommage
digne et à fa hauteur de l’illustre disparu lors de ses obsèques.

Quelques faits  saillants viennent corroborer notre affirmation

– Quelques heures seulement après le décès de notre leader
charismatique, alors que le pays tout entier était encore dans l’émoi
et la consternation, Mr Joseph Kabila a été informé du drame via son
directeur de cabinet, Mr Néhémie Mwilania, qui a été informé par les
autorités du Parti pour cette fin.
– Dès lors, il est clair que le créneau de l’Etat était saisi au
sommet pour la mise en œuvre du dispositif approprié, pouvant répondre
à tous les défis que soulève encore, aujourd’hui, la mise en terre
d’un personnage surdimensionné comme le Président Etienne Tshisekedi
qui a sacrifié ses ambitions personnelles et familiales au profit
d’une longue et périlleuse lutte pour l’émergence d’un Etat de droit
et de justice sociale en République Démocratique du Congo.

– C’est dans ce cadre que deux jours après, soit le 03 février 2017,
en vue de circonscrire le cadre et les mesures pratiques relatives à
l’organisation des  obsèques, un cadre du Parti et conseiller
politique du feu Président, en l’occurrence Monsieur Gilbert KANKONDE,
accompagné d’un délégué de la famille du feu Président, Mgr Gérard
Mulumba Kalemba, ont pris contact avec le ministre de l’Intérieur,
Monsieur Ramazani Shadary.
En date du 07 février 2017, le Secrétaire général adjoint du parti,
Monsieur Eteni Longondo et le représentant de la famille de feu
Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba, Mgr Gérard Mulumba Kalemba,
ont eu des séances de travail avec plusieurs responsables
gouvernementaux et sécuritaires conduits par Monsieur Emmanuel
Ramazani Shadary avec lesquels plusieurs engagements avaient été pris,
notamment :
– l’indication du site d’inhumation du Président;
– les mesures sécuritaires et protocolaires à prendre durant les obsèques;
– la prise en charge matrielle et financière des obsèques.
Fort malheureusement, ces pourparlers n’ont pas rencontré les
attentes du peuple congolais, celles de voir le Père de la déomocratie
et héros national être rapidement rapatrié au pays de ses ancêtres.
A la suite du mutisme ainsi constaté dans le chef des autorités
nationales, j’ai pris, pour ma part, l’initiative de saisir, en date
du 16 février 2017, le gouverneur de la ville de Kinshasa avec des
propositions concrètes des sites en vue de permettre l’inhumation
rapide du Président.
Après de longues discussions, sans compromis, monsieur André Kimbuta
promettra une nouvelle rencontre dans les 48 heures qui suivaient.
Mais, chose étonnante, grande a été ma surprise d’apprendre par la
voie des ondes que monsieur Kimbuta avait désigné d’autorité et sans
tenir compte del’opinion publique opposée à sa proposition en évoquant
une loi de 1914 complétement violée dans l’ensemble du pays, un
parking, au cimetière de la Gombe, du reste fermé depuis plusieurs
années, pour inhumer notre héros national, feu Président Dr Etienne
Tshisekedi wa Mulumba.
Cette décision unilatérale de Monsieur André Kimbuta fera, par la
suite, l’objet de sérieuses contestations de la part de la population,
occasionnant même d’importants dégâts matériels et humains.
Ce qui nous amènera à déclarer, à notre corps défendant, cette
proposition mal prise.
Entre-temps, du côté de la familie, je dois ici relever que
monseigneur Gérard MULUMBA KALEMBA a maintes fois sollicité des
rendez-vous auprès de monsieur Emmanuel RAMAZANI SHADARY qui s’est
toujours fondu en excuses sans qu’aucune rencontre n’ait lieu jusqu’à
ce jour.
Profitant de la proximité lors de la reprise des travaux du dialogue
politique national au Centre Interdiocésain au mois de mars dernier,
l’honorable Félix TSHISEKEDI, usant de sa double qualité de membre du
Parti et du fils biologique du défunt Président a, à plusieurs
reprises, approché monsieur Emmanuel SHADARY RAMAZANI pour solliciter
son implication dans le dénouement de la situation de blocage
constaté.
Comme vous pouvez le remarquer, nous avons mené toutes les démarches
nécessaires pour trouver un arrangement avec le pouvoir en place afin
d’offrir des obsèques dignes et à la hauteur de la personnalité du
.Président ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA.
Nous réalisons qu’en dépit des efforts consentis, nous nous butons
simplement à la mauvaise foi de nos interlocuteurs qui, manifestement,
ne veulent pas du rapatriement de la dépouille du Président Dr.
Etienne TSHISEKEDI et ne souhaitent pas son inhumation avec l’honneur
qu’il mérite sur le sol de ses ancêtres.

Mesdames et Messieurs de la presse.
C’est avec beaucoup d’amertume, que nous annonçons ce Jour à l’opinion
tant nationale qu’internationale ce qui suit:
Primo: la dépouille du Président Dr. Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA
sera rapatriée au pays le 12 mai 2017;
Secundo: Le corps de notre Président et père de la démocratie sera
inhumé au siège de l’UDPS situé au n°2600, sur le petit boulevard
Lumumba, dans la commune de Limete à Kinshasa;
Tertio ; la dépouille mortelle de l’illustre  disparu sera exposée au
Palais du peuple pour les hommages populaires mérités.
A cette occasion, les femmes et hommes d’Etat ou de la scène
culturelle, ainsi que tous ceux qui n’ont pas encore eu l’opportunité
d’exprimer leurs condoléances pourront le faire durant cette période.
Nous sollicitons la sécurisation des obsèques par les forces de
l’Ordre de la République Démocratique du Congo, ainsi que celle de la
Monusco, conformément à la Résolution 2348 du Conseil de Sécurité des
Nations Unies.
Que les combattantes et combattants ainsi que tout le peuple viennent
rendre un dernier hommage au Père de la démocratie et super héros
national, Dr Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Le peuple d’abord ! La lutte continue

Jean-Marc Kabund a Kabund

Secrétaire Général