Véhicules des professeurs : le RAPUCO monte au créneau

0
53

Les Représentants  des Associations de  Professeurs des Universités et Instituts supérieurs de la République  (RAPUCO) ont tenu une réunion d’évaluation  le 18 juillet 2014 à l’Institut Supérieur de Commerce, dans la commune de  Gombe. A l’issue de cette rencontre, le professeur Alexis Mbikayi, secrétaire exécutif de Rapuco, a fait une déclaration soulignant que cette réunion avait pour objectif de se rendre compte du  niveau d’exécution du protocole  d’accord signé le 10 avril 2010 entre  le gouvernement de la République Démocratique du Congo et  l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) concernant l’achat des véhicules des professeurs.

 Après analyse de ce dossier, en tenant compte du  caractère privé de ce contrat qui les lie aux concessionnaires des  véhicules ATC, en dépit des immixtions intempestives de certains membres du gouvernement,  les professeurs présents à cette réunion ont dans leurs  recommandations demandé avec insistance au gouvernement de la  République :

 –  d’apurer les arriérés relatifs au paiement des véhicules au  concessionnaire ATC. Cela dans le but de lui permettre de livrer le  lot de 28 véhicules aux professeurs qui attendent jusqu’à ce jour.

 – de payer tous les arriérés de salaires tant pour ceux qui ont obtenu  leur véhicule que pour ceux qui n’en ont pas eu à partir de la date de  leur nomination.

 A cet effet, les représentants des professeurs se ont décidé de se retrouver le 28 juillet prochain pour apprécier l’évolution de la  demande formulée au gouvernement. C’est ainsi qu’ils se sont réservé  le droit de prendre des mesures qui s’imposent.

Il sied de noter que le Premier Ministre vient de demander à la ministre de la Justice de saisir le Procureur Général de la  République pour ouvrir une action judiciaire au sujet dossier des véhicules des professeurs d’universités.

Selon Matata Mponyo, c’est à la suite du rapport d’audit  initié par l’Inspection Générale des Finances, qui a rédigé des conclusions apparemment accablantes à charge de ceux qui ont géré ce dossier. Notons aussi qu’il y a peu, un procès avait eu lieu à Matete  opposant l’APUKIN et une jeune association des professeurs qui  réclamait des véhicules au même titre que leurs aînés sur le plan professionnel. Or, selon l’APUKIN, la condition sine qua non posée  pour bénéficier de ces crédits des véhicules est qu’il fallait être détenteur d’un titre de docteur avec thèse et avoir été nommé professeur  avant le 30 juin 2010. Ce qui n’était pas le cas pour les membres  de cette jeune association des professeurs.  

Perside Diawaku

LEAVE A REPLY

*