Vahamwiti lance bientôt le recensement Biométrique

0
66

recensement_biometriqueC’est grâce à un financement de la Banque Mondiale, par le biais de son projet PARRSA que le ministère de l’Agriculture, Pêche, Elevage et Développement Rural  va lancer bientôt le recensement biométrique de ses agents à travers toute la République. Quels sont les objectifs visés par le ministère ? Lors de la conférence de presse tenue hier jeudi 06 février 2014 dans la salle des réunions de son cabinet, le ministre de l’Agriculture, Pêche, Elevage et Développement rural, Jean-Chrysostome Vahamwiti en a épinglés cinq. A savoir collecter les informations sur le parcours professionnel des agents de ces administrations, les exploiter afin de constituer une base des données fiables à mettre à la disposition des services utilisateurs. Passer en revue la base des données générales des recensements antérieurs. Tirer de cette base des données les listes des agents éligibles à la retraite et les listes du personnel restant. Préparer les projets des actes de mise à la retraite à l’attention de la hiérarchie et enfin, préparer l’opération de la paie des indemnités de fin de carrière et dégager l’impact financier y afférent. 

            Pour y parvenir, le ministère vise à identifier tout le personnel de l’Etat œuvrant en son sein par la prise des photos et la capture des empreintes digitales afin de déterminer le personnel éligible à la retraite. C’est ainsi que pour le démarrage de ce recensement, a indiqué Jean-Chrysostome Vahamwiti, « j’ai signé avec mon collègue de la Fonction Publique un arrêté interministériel instituant une commission ad hoc en date du 13 février de cette année et ce, après autorisation expresse du Premier ministre ».

            A l’heure actuelle, a souligné le ministre Vahamwiti , les effectifs de son ministère sont de l’ordre de 18.336 au Secrétariat Général de l’Agriculture, Pêche et Elevage, tandis que ceux travaillant au Secrétariat Général au Développement Rural avoisinent le nombre de 5.495. Raison suffisante pour remercier la Banque Mondiale qui a promis d’accompagner la retraite honorable de ceux qui seront éligibles à cet honneur de fin de carrière. Tout en rappelant que seuls les agents bénéficiant d’un numéro matricule car engagés par le Ministère de la Fonction Publique peuvent être déclarés éligibles à la retraite.

            Cette campagne de recensement qui vise les agents sous statuts et sous contrat « ne souffrira d’aucune maladresse ou manipulation à quelque niveau que ce soit. Tous les agents de l’Etat qui entrent dans les critères seront recensés gratuitement sans état d’âme, sans sentiment, ni règlement des comptes », a juré sur ses ancêtres Jean-Chrysostome Vahamwiti le regard tourné vers les deux secrétaires généraux de son ministère, le coordonnateur du programme PARRSA, les cadres de son cabinet et plus particulièrement les responsables des sept syndicats opérant au Ministère de l’Agriculture, Pêche, Elevage et Développement Rural. Auxquels il a demandé plus de vigilance tout au long de cette opération qui va permettre à l’Etat et particulièrement à son ministère de maitriser ses effectifs réels et ceux qui seront éligibles à une retraite honorable à l’âge de 65 ans comme les prescrivent les statuts de l’administration publique. Le but ultime étant de rajeunir le personnel de l’Etat, car, la machine du recensement biométrique va toucher les autres ministères du pays. L’engagement des jeunes interviendra après la mise à la retraite et probablement sur concours tel que le ministère de l’Agriculture, Pêche, Elevage et Développement Rural l’avait fait en 2011, a souligné M. VAHMWITI.

            Le ministre Vahamwiti  a profité de cette occasion pour revenir sur l’une des réalisations de son mandat, à savoir la validation du Plan National d’Investissement Agricole et sa mise au marché dans le business meeting au mois de novembre de l’année dernière. Cette validation constitue, à la fois, la vision nationale de notre agriculture à l’horizon 2020 et un cadre de mobilisation des investissements tant nationaux qu’étrangers, privés comme publics.                          F.M.

LEAVE A REPLY

*