Vaccination en RDC : l’heure de la revue annuelle

0
267

Le Secrétaire général à la Santé publique, Dr Mukengeshayi, a procédé hier mardi 17 novembre 2015, à l’ouverture de l’atelier sur la revue annuelle des activités du Programme Elargi de Vaccination(PEV), pour l’édition 2015. Cet atelier se tient du 17 au 20 novembre 2015 dans la salle des conférences de Caritas Congo, dans le but d’évaluer la mise en œuvre du Plan d’action opérationnel 2015 et préparer celui du PEV pour 2016.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire général à la Santé publique a souligné que l’objectif poursuivi est de voir de quelle manière les interventions ont été menées, ainsi que les pistes de solutions à envisager, avant d’ajouter que cette revue contribue également à la mise en œuvre du PNDS (Programme National de Développement Sanitaire), vient de prendre fin pour la période allant de 2011 à 2015.

Il a fait savoir que la RDC se trouve à une étape capitale, celle de l’élaboration du nouveau plan qui va de 2016 à 2020. La grande difficulté se situe, selon lui, au niveau de la mise en œuvre des interventions.

Dr Mukengeshayi a relevé qu’une réforme venait d’être mise en place, car vacciner les enfants était non seulement une priorité, mais surtout une intervention à haut impact. Il a indiqué que malgré les grandes avancées réalisées, les défis de la logistique tel que la chaîne de froid et la qualité des données nécessitent des moyens financiers adéquats.

            De son côté, Dr Odry Mulumba, directeur national du PEV, a estimé qu’il fallait définir un cadre pour 2016 appelé communément « Plan d’action opérationnel ». Il a souligné que ce nouveau cadre de travail devrait être un document consensuel contenant les avis et engagements des parties prenantes.

Parmi les défis de cet atelier, le directeur national du PEV a énuméré la réduction du nombre d’enfants qui échappent à la vaccination, l’amélioration de la qualité de données disponibles et du statut actuel de la RDC par rapport à la vaccination.

            Intervenant au nom de tous les partenaires de la RDC, Dr Tiekoura Coulibaly, point focal vaccination, DEVT Vaccins et Urgence à l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), s’est dit très confiant en l’avenir de la vaccination en RDC. Il a noté que 2015 a été une année de challenge pour la RDCongo. Car, elle a été marquée par l’enregistrement d’un certain nombre de progrès, notamment le maintien de l’interruption de la transmission du poliovirus sauvage depuis décembre 2011, la préparation de la documentation pour la certification de l’éradication de la poliomyélite, l’introduction d’une dose du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VAI) dans la vaccination systématique et cela en rapport avec l’objectif 2 du Plan mondial de l’éradication de la polio 2013-2018, etc.

            Pour terminer, Dr Coulibaly de l’OMS a réitéré l’engagement de tous les partenaires à continuer à œuvrer aux côtés du gouvernement congolais  pour que le plan pluriannuel du PEV, dont l’objet est d’identifier les différents problèmes prioritaires,  soit couronné de succès.

Melba Muzola