USA-Afrique : appel à l’alternance politique

0
377

usa-info-afrique.com_ Le sommet tant attendu entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Afrique s’est ouvert hier matin à Washington, sous le signe d’un appel pressant de l’administration américaine à l’alternance politique au sommet de l’Etat à travers le continent africain. Le message a été rappelé par le Secrétaire d’Etat John Kerry, qui l’avait déjà délivré en son temps à Kinshasa, lors d’un tête à tête avec le président congolais, Joseph Kabila.

 

Le chef de la diplomatie américaine, qui intervenait en séance d’ouverture, devant un Roi (Swaziland), 35 Chefs d’Etat et 9 Premiers ministres, a mis un accent particulier sur le respect du nombre des mandats par les hommes au pouvoir en Afrique, dont la limite devrait se situer à deux. A son avis, ceux qui gouvernent les Etats africains devraient se garder de modifier les constitutions, pour le bien de leurs peuples, mais aussi pour leurs bénéfices personnels. Il a, dans ce créneau, cité l’exemple de feu le président Mandela, dont le retrait au pouvoir au moment où toutes les conditions étaient réunies pour qu’il rempile pour un second mandat de 5 ans, en 1999, avait davantage embelli son image de démocrate, de serviteur de son peuple et de rassembleur.

Le message de John Kerry se situe dans la droite ligne de celui lancé tout récemment aux Chefs d’Etat africains par le président Barack Obama, lors d’une rencontre avec de jeunes universitaires africains. Le locataire de la Maison Blanche avait fait remarquer que ceux qui président aux destinées des pays d’Afrique devraient rompre avec la manie de rester éternellement au pouvoir.

De son côté, le vice-président américain, Joe Biden, a axé son propos autour de la corruption, qu’il a qualifiée de « cancer » pour l’Afrique. Il a émis le vœu de voir les dirigeants du continent combattre sans merci un fléau qui porte un grand préjudice à son développement.

Même si le thème principal du sommet va tourner autour des questions économiques et sécuritaires, l’économie va particulièrement dominer les échanges entre les Africains et leurs interlocuteurs américains. Les USA, on le sait, tiennent ardemment à consolider leurs partenariats économiques et commerciaux avec l’Afrique, dans l’objectif de dépasser l’Europe et la Chine, qui occupent les premières loges dans les relations commerciales avec l’Afrique.

On indique que la lutte contre le terrorisme international, qui tend à gangréner l’Afrique, préoccupe également le pays de l’Oncle Sam.

Pendant trois jours, Américains et Africains vont tenter de rapprocher leurs vues sur leur avenir. Ce mardi, on annonce un dîner que le couple Obama va offrir aux participants à ce sommet, dont la clôture est prévue le mercredi 06 août. Aucune rencontre en aparté n’est prévue entre le président américain et ses homologues africains.

                            Kimp

LEAVE A REPLY

*