UPN- Campus : 13 arrêts sacrifiés par Transco

0
483

transco-busLes usagers de l’axe Campus –UPN en général et les étudiants en particulier ont salué avec chaleur sa desserte par des bus de la société Transco. Du coup, les déplacements des passagers entre l’Université de Kinshasa et l’Université Pédagogique Nationale sont devenus plus faciles. Seulement voilà !

            Pendant que certains voyageurs sont dans la joie, d’autres boudent le service de dispatching de Transco. En effet, il a été constaté que les équipages (chauffeurs et receveurs) ont reçu la consigne stricte de n’embarquer ou débarquer des clients qu’aux arrêts réglementaires, spécialement aménagés à cet effet.

            Par conséquent, treize arrêts se trouvent sacrifiés par les gestionnaires de Transco. Il s’agit de « Police », « Agence », « Station », « Interface », « Dépôt », « Eglise », « Chambre froide », « Habitat », « Ndala », « Terrasse », « Lycée » « Quado », « Regideso ».

            La clientèle n’ayant pas été préalablement informée de la suppression de certains arrêts, celle-ci est tout le temps en conflit avec les équipages, exigeant à ces derniers d’observer les mêmes arrêts que les taxi-bus.

            Et chaque fois qu’un chauffeur, pour éviter d’être sanctionné par la hiérarchie, brûle un arrêt non homologué par sa société, il s’ensuit des échanges verbaux désagréables entre lui et les clients qui s’estiment injustement sanctionnés. Compte tenu des altercations fréquentes entre les équipages de Transco et les passagers, il est à souhaiter que cette société revoit sa mesure, de manière à desservir les mêmes points d’embarquement et les débarquements que les autres transporteurs en commun.

Ngoma Gephanie

(Stg/ UPN)

LEAVE A REPLY

*