Unikin : une «tripartite» pour la crise

0
33

C’est depuis deux semaines que l’Université de Kinshasa est paralysée par une crise décrétée par l’APUKIN (Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa). Au regard du pourrissement de la situation, le Premier Ministre, Adolphe Muzito, vient de décider la mise sur pied d’une Commission tripartite chargée de l’examen des revendications des professeurs.

C’était à l’occasion de la séance d’information qu’il a présidée le mardi 09 mars 2010 dans son cabinet de travail, et à laquelle était conviée une délégation du comité des étudiants et du corps scientifique de cet établissement, que conduisait le professeur Léonard Mashako Mamba, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, assisté du nouveau Recteur de l’Unikin, le professeur Labana. L’APUKIN, a-t-on appris, était absente à la rencontre de ce mardi.

Cette commission tripartite sera composée des représentants du Gouvernement, de l’APUKIN et du Corps scientifique. Elle devrait rapidement dégager un consensus autour du cahier des charges des professeurs de l’Unikin où l’on relève, entre autres exigences, le paiement d’un salaire d’au moins deux milles dollars américains au professeur ordinaire, tel que consigné dans la première mouture du Budget 2010 recalée au niveau du Président de la République, l’octroi d’un statut spécial pour les professeurs d’université, etc.

Le souci du chef du gouvernement, à travers cette tripartite, est de préserver d’une part les intérêts de plus de 30.000 étudiants de l’Unikin et d’autre part de tenter de satisfaire tant soit peu aux revendications salariales des professeurs en tenant compte de l’état de la caisse de la République.

LEAVE A REPLY

*