Une pétition pour la construction des pistes cyclables

0
35

« Bientôt, nous allons atteindre 1.000 signatures et déposer la pétition auprès du gouverneur de la ville de Kinshasa », a déclaré Anny Mandungu, membre du Groupe de travail climat Redd (GTCR), une des organisations initiatrices de la pétition.

La pétition demande au gouvernement de « prévoir désormais dans ses politiques d’aménagement du territoire et d’urbanisation des villes, la construction des pistes cyclables et des parkings à vélos, pour permettre à la majorité des congolais d’utiliser en toute quiétude ce moyen de transport à énergie fossile zéro, ainsi que des espaces pouvant permettre aux personnes avec handicap de circuler en toute sécurité et mettre ainsi un terme à l’injustice à leur égard. »

Cette pétition a été initiée par la société civile environnementale de la RDC à l’issue d’une balade à vélo dénommée « vélo=énergie fossile zéro », organisée le 24 septembre 2011, à l’occasion de la journée symbolique dédiée à la lutte contre les énergies issues des combustibles fossiles.

Cette prise de position est consécutive à un certain nombre de considérations. D’abord, la nécessité de sensibiliser à la fois les autorités de la RD Congo et la population sur les dangers des changements climatiques constatés partout dans le monde. Ensuite, l’absence des pistes cyclables, des parkings à vélos, des espaces réservés aux personnes vivant avec handicap dans les villes du pays, enfin, l’inexistence d’une pareille politique dans le contexte de la reconstruction des infrastructures.

Pour parer à la carence d’une telle initiative en RDC, la société civile a décidé de lancer cette pétition étant donné que le vélo est un moyen de transport qui n’émet pas des gaz à effet de serre et compte tenu du fait que les droits garantis à tous les citoyens par le Titre III de la Constitution de la République relatif aux Droits et libertés Fondamentaux, comprenant notamment la liberté de manifester, la liberté d’expression et d’opinion.

La collecte de signature se passe normalement, a dit Anny Mandungu qui pense que la société civile aura au minimum 1.000 signatures. La pétition sera déposée chez le gouverneur de la ville de Kinshasa.

Reste à savoir si la population de Kinshasa sera en mesure de s’offrir un vélo, un instrument qui n’est pas à la portée de toutes les bourses.

JRB

LEAVE A REPLY

*