Une délégation des cinéastes africains en visite chez Banza

0
29

banza mukalayBaudouin Banza Mukalayi Sungu, ministre de la jeunesse,sports,culture et arts a accordé au cours de la journée du mardi 15avril 2014 des audiences successifs à trois délégations dans son cabinet de travail.

La première délégation composé d’artistes, toutes tendances confondues, a effectué le déplacement vers le ministère pour remercier le ministre Baudouin Banza de leur avoir facilité la tache pour se rendre au festival Masa tenu récemment du 1er au 8 mars 2014 à Abidjan en Cote d’ivoire.

  Cette délégation était conduite par Ambroise Kwanzambi, président de la  chorale chœur la grâce. Au cours de cette audience, la délégation a rendu compte du déroulement du voyage d’Abidjan, qui dans l’ensemble s’était bien passé.

            La seconde audience a été accordée à une délégation de cinéastes africains sont venus présenter à tutelle une série intitulée «aimer malgré lui» réalisé en République Centrafricaine et qui passe déjà sur TV5.

            Les membres de cette délégation ont estimé qu’il était nécessaire de rouvrir en quelque sorte de nouvelles portes du cinéma puisqu’il constitue l’un des meilleurs vecteurs de la communication.

            Ladite délégation était composé d’acteurs congolais, ivoirien, camerounais qui se sont réjoui de l’esprit d’ouverture dont a fait preuve le ministre Banza, partageait avec eux la même vision concernant les valeurs culturelles, positives, dynamiques et éternelles qu’ont en commun les africains.

            Toutefois, la délégation a affirmé que la capitale Kinshasa est actuellement en phase de repérage car elle pourra faire l’objet d’un tournage dans les tout prochains jours.

La troisième audience a été accordée à une délégation des étudiants belges. Elle était conduite par l’honorable Boris .et d’après Cassandra, l’une des membres de la délégation, leur visite avait pour but de connaitre de quelle manière était organisée la jeunesse.

Signalons que plusieurs questions liées à la délinquance juvénile, à l’emploi des jeunes aux droits réservés à la jeunesse ont fait partie du débat.

Melba Muzola

LEAVE A REPLY

*