Une campagne de vulgarisation du code de la route s’impose

0
47

            Les Kinois  sont loin de cacher leur plaisir depuis que la modernisation de certaines infrastructures publiques dans le cadre de Cinq chantiers commence à prendre corps. Cependant, approchés par Le Phare, certains spécialistes de l’aménagement de l’espace public, tirent déjà la sonnette d’alarme et préconisent que cette modernisation soit nécessairement accompagnée par une campagne  d’éducation civique pour une bonne utilisation de ces infrastructures.
 
            Afin que les Kinois s’adaptent à leur nouvel environnement pour éviter de revivre l’insalubrité qui a fait corps avec la ville de Kinshasa, un appel est lancé à toutes les autorités qui gèrent ce secteur, pour s’associer le plutôt possible et prolonger l’élan de la salubrité amorcé en marge des manifestations du Cinquantenaire. Notamment, l’entretien de  la voirie publique, la gestion de déchets biodégradables et de sachets en plastique. Car si rien n’est fait, il  faut désormais craindre le retour en force du cycle de l’insalubrité.
            Dans ce même cadre, la police de roulage doit aussi prendre le train de la modernisation pour vulgariser le code de la route auprès des piétons et automobilistes. Le ministère des Transports et Voies de communications doit d’atteler à replanter les panneaux ou les feux de signalisation aux croisements ou aux intersections de grandes avenues. Car, le marquage sur de points de passage de piétons se révèlent inefficaces. Aucun automobiliste ne les respecte.   A ce propos, il  existe un sérieux malentendu dans l’interprétation et le respect de ces marques au sol sur le Boulevard du 30 juin entre piétons et automobilistes. Les piétons prennent désormais un plaisir fou à traverser  le boulevard à leur guise, se croyant en sécurité. De l’autre côté, certains automobilistes récalcitrants  refusent de d’observer ces marques au sol, estimant que les piétons sèment du désordre et gênent la circulation puisqu’ils traversent à temps et à contre temps.
Voici pourquoi, ces spécialistes estiment qu’il est vraiment urgent que cette  campagne soit menée auprès de la population le plus tôt possible.
 
                   A.Vungbo

LEAVE A REPLY

*