UNC : Lubaya quitte le navire

1
516
claudel-andré-lubayaL’Union pour la Nation Congolaise (UNC) est en train d’enregistrer des départs en cascade de ses cadres. Après Jean-Bertrand Ewanga, qui a démissionné de ses fonctions de Secrétaire Général, un autre haut cadre vient de rendre le tablier.
Il s’agit d’André Claudel Lubaya, qui vient de démissionner de son poste de Secrétaire général adjoint, alors qu’il était appelé à assumer l’intérim d’Ewanga. Il a déposé sa lettre de démission sur la table du président de son parti, Vital Kamerhe, qui en a pris acte le 3 septembre 2016.
« J’ai remis ce soir au Président National ma démission de mes responsabilités de 1 er Secrétaire général adjoint de l’UNC et il en a pris acte », a déclaré l’intéressé sur son compte « Facebook ».
L’élu de Kananga a fait part de son désaccord avec la ligne actuelle du parti et son indisponibilité à l’accompagner sur cette voie. André Claudel Lubaya a toutefois exprimé toute sa reconnaissance au chef du parti pour le travail abattu pour le Congo, leur cause commune.
« Le chemin emprunté en ce moment par l’UNC est un choix, et ce choix n’est pas le mien. Ma démission en est la conséquence », a lâché l’ancien gouverneur de l’ex-province du Kasaï-Occidental dans les réseaux sociaux.
            Cette démission d’André Claudel Lubaya intervient moins d’une semaine après celle de son chef direct, le Secrétaire général Jean-Bertrand Ewanga.
             On rappelle que ce dernier avait dénoncé, au cours d’un point de presse animé au CEPAS le dimanche 28 août 2016,  la prise en otage du dialogue par le pouvoir en place. Il avait indiqué ne pas vouloir gêner son président, Vital Kamerhe, dans sa démarche périlleuse dans ce processus du dialogue.
            Délégué de l’UNC au Comité préparatoire du dialogue, à Beatrice Hôtel, Jean-Bertrand Ewanga avait également claqué la porte de ce forum.
            En décidant de participer au dialogue, le président de l’UNC et co-modérateur de ces assises, Vital Kamerhe, a provoqué un grand mécontentement dans son clan. Outre Jean-Bertrand Ewanga, un autre délégué de son parti au Comité préparatoire du dialogue, Grégoire Lusenge, avait jeté l’éponge.
            On signale, pour les besoins de l’histoire, que Jean- Bertrand Ewanga et André Claudel Lubaya avaient rejoint Kamerhe après son éviction du perchoir de l’Assemblée nationale par sa famille politique d’origine, la Majorité présidentielle, suite à son opposition à une alliance contre nature entre les troupes rwandaises et congolaises sur le territoire de la RDC, pour la traque des FDLR (Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda).
            En solidarité avec l’ancien speaker de la chambre basse du Parlement, les deux députés avaient décidé de démissionner du PPRD et de renoncer à leurs mandats.
Eric Wemba

1 COMMENT

Comments are closed.