Un projet agro-alimentaire pour éradiquer la pauvreté au Kasaï-Occidental

0
70

En vue d’éradiquer l’insécurité alimentaire au sein de la population congolaise en général et celle du territoire de Dimbelenge, dans la province du Kasaï-Occidental en particulier, le coordonnateur de l’ONGD «  P.A.A. DIM »  a organisé une conférence de presse hier jeudi 19 février 2015, en son siège de la commune de Gombe, pour présenter le programme agro-alimentaire mis en place par sa structure.  Le projet vise à planter une palmeraie d’au moins 500 hectares pour lutter contre le réchauffement climatique, une usine alimentaire et de presse huile (de palme, tournesol, soja, arachide, maïs et autres semences), le stockage, la transformation et la commercialisation de ces produits à l’extérieur comme à l’intérieur du pays, l’acquisition des équipements d’abattage de bovins…
Selon Donatien Dykassadyby, la mise en place de ce projet fait non seulement suite à la pauvreté immense qui gangrène le territoire Dimbelenge, précisément le village de Bakua Tshibasu, mais aussi vise à apprendre à ses habitants, à promouvoir l’agriculture, afin de subvenir à leurs besoins. Car, dit-il, la majorité d’entre eux préfèrent aller en ville, sous-prétexte de trouver une vie meilleure, ignorant les richesses immenses dont regorge leur terre. « Nous voulons que cette population apprenne à vivre à partir de l’agriculture qui est le socle de toute économie pour un pays.  La Chine en est un exemple palpable…
Cette nouvelle vision permettra ainsi à accroitre leur production agro-pastorale, assurer leur survie et aussi décourager l’exode rural. , a-t-il indiqué.
Pour arriver aux résultats escomptés,  Donatien Dykassadyby a fait appel aux partenaires nationaux et internationaux, car jusque-là, les moyens de production dont dispose l’ONGD sont rudimentaires (houes, pelles, haches, bêches, arrosoirs, sarcloirs, binettes, etc.). « Je lance particulièrement un appel  aux ressortissants de Dimbelenge se trouvant à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, à se joindre à nous avec un appui financier, pour atteindre les objectifs. Ce projet, étant dans sa phase de réalisation, j’invite toute personne à se rendre sur place, afin de constater son impact dans ce territoire ».
Avec les moyens de bord, quelques travaux ont déjà été réalisés. A l’heure actuelle, ce programme agro-alimentaire a déjà produit 75 hectares de palmiers à huile (plantes améliorées) et environs 60 tonnes d’haricots rouges, dont la récolte est prévue tout au long des mois de février et mars 2015.
Par ailleurs, le Secrétaire exécutif de cette ONGD  compte voir se projet s’étendre sur l’ensemble de la province, au regard de l’emplacement stratégique du territoire de Dimbelenge. Ce dernier est à cheval entre le Kasaï-Occidental et le Kasaï-Occidental, rendant facile l’évacuation de sa production agro-alimentaire vers les centres urbains.
Perside Diawaku