Un match fou !

0
34

Le match d’ouverture de la 27me édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football entre l’Angola, pays organisateur, et le Mali, un des outsiders du Groupe A, a tenu ses promesses. A l’image d’un certain Burkina Fasso – RDC, en match de classement en 1998, un miracle s’est produit à un quart d’heures de la fin. On se souvient que menés par 4-1 à 4 minutes du coup de sifflet final, le onze de l’entraîneur Watunda avait inscrit coup sur coup trois buts par Kassongo Korando, Jerry Tondelwa et Mongongo Fish, avant de s’imposer aux tirs aux buts.

            C’était pratiquement le même scénario hier au stade du 11 Novembre de Luanda. Alors que les Angolais semblaient avoir plié la partie après les deux premiers buts de la tête de Flavio en première mi-temps et les deux penaltys indiscutables réussis par Giberto et Manicho, soit 4 buts à zéro au total, ils ont vu filer la victoire en quelques minutes.

            C’est l’ailier Keita, professionnel à Barcelone, qui a ouvert le compteur, dans l’indifférence générale, dans un cafouillage monstre. Puis, à six minutes de la fin, Frédéric Kamouté, buteur bien connu du championnat d’Espagne, qui s’est signalé par un heading imparable. Keita est revenu à la charge dans les deux dernières minutes du temps additionnel. Et, la délivrance est intervenue à la dernière minutes, prolongeant joueurs et supporters angolais dans le deuil. Personne ne semblait croire au tableau d’affichage : 4 buts partout. L’équipe entraînée par Stephen revenait de loin.

                                                                                                                                  Kimp.

LEAVE A REPLY

*