Un « kuluna » neutralisé par la Police

0
36

Cela n’arrive pas tous les jours. Mais c’est arrivé et il faut le mettre à l’actif de la Police nationale congolaise, car elle a réussi une action d’éclat. Sorti de nulle part, un véhicule 4X4 s’est arrêté brusquement sur le boulevard du 30 Juin. Il y avait à bord cinq policiers en tenue. Trois sont descendus et ont mis la main sur un voleur que sa victime, un jeune homme d’une trentaine d’années, déjà battue à la course. 

            Les policiers venaient de conclure d’une belle façon un film de Western que le public présent aux alentours de 12 heures 30’ suivait en live. En effet, le voleur et sa victime couraient sur le boulevard et allaient dans le sens du bâtiment de l’ex Sabena vers la Grand’Poste. Le voleur, suivi par sa victime, est allé d’un bord à un autre du boulevard, en évitant soigneusement les véhicules. Cet exercice était si difficile que la victime a été sérieusement devancée et battue à la course devant l’ex ciné Palladium. Le voleur, accompagné subitement par un de ses complices, qui faisait semblant de le poursuivre, a pu traverser et arriver de l’autre côté du boulevard, toujours en passant à travers les véhicules.

            Devant le bâtiment de la Grand’Poste, au moment où le voleur narguait la victime en lui faisant signe de le poursuivre. Et au moment où le public était convaincu que personne ne pouvait inquiéter le voleur, le véhicule 4X4 de la police nationale de couleur beige sans aucun signe de la police, s’est arrêté brusquement et les policiers sont sortis pour maîtriser le voleur. Menottés et les bras placés derrière le corps, le jeune voleur a été jeté dans la partie arrière du véhicule. Puis le véhicule est reparti  vers le bâtiment de l’ex Sabena sous les applaudissements du public.

            Difficile de savoir ce que le voleur a pu dérober auprès de l’autre. La victime, juste après l’arrestation du voleur, s’est approchée d’un policier pour lui expliquer le forfait. Après explications, les policiers l’ont laissé prendre place à bord du véhicule.

            Un jeune vendeur ambulant, des chaussures , a déclaré que le voleur arrêté faisait souffrir les gens dans ce couloir. « Le matin, nous l’avons poursuivi pour avoir volé le portable d’une jeune fille », a-t-il dit.

            En suivant les gestes de la victime quand il donnait des explications aux policiers, il nous semble qu’il aurait pris un portable ou un objet de petite dimension.

            Dans tous les cas, chapeau bas à la Police nationale pour cette action qui rassure un peu la population face à l’océan d’impunité dont jouissent les voleurs et les shegués sur la place publique. Pour une fois, les policiers ne sont pas restés passifs et ont su réagir à temps. On ne sait pas s’ils avaient suivi l’action au début ou s’ils ont été appelés par quelqu’un. Bravo.  

Jean- René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*