Un « Esprit de mort » fonce sur la foule : trois morts !

0
387

accidentsLe chauffeur d’un taxi-bus de marque Mercedes 207, vulgairement appelé « Esprit de mort » à Kinshasa, a causé hier mercredi 07 août 2013 dans l’après-midi, la mort de trois personnes, dont une fille, à l’arrêt situé à la hauteur du Marché de la Liberté, sur le boulevard Lumumba, dans la commune de Masina. Selon les témoins de l’accident, l’engin de la mort venait de Kingasani/Pascal avec des passagers à bord et roulait dans le sens du centre-ville.

 Arrivé à l’arrêt du marché de la Liberté, non loin de la station-service, le conducteur a refusé de s’arrêter au niveau du feu rouge. Tenant absolument à déborder par la droite les véhicules en stationnement devant lui et qui laissaient passer des piétons, il a foncé tout droit sur la foule amassée au niveau dudit arrêt. Emporté par son élan, il a percuté un autre véhicule au passage et écrasé plusieurs personnes dont trois sont décédées sur la place. Plusieurs autres se sont retrouvées avec des blessures graves et légères. Des blessés ont été également enregistrés parmi les passagers de ce taxi-bus.

 Après avoir semé mort et désolation, le mécréant a pris la poudre d’escampette, suivi de son receveur.

Irrités par le spectacle des morts et blessés mais surtout par l’inconscience du chauffeur qui refusé de respecter le feu rouge, les badauds ont décidé de mettre le feu au « 207 ». Et, en l’espace de l’éclair une vieille étoffe a été trouvée et imbibée d’essence à partir du réservoir du véhicule. Une tige d’allumettes a surgi de la foule et une flamme craquée. Au moment où le feu commençait à prendre, un élément de la Police de Circulation Routière a pris son courage en mains et s’est saisie du morceau d’étoffe en feu avant de le jeter au loin. Cette intervention a eu le mérite de sauver « l’Esprit de mort » de la rage des flammes qui, heureusement n’avaient pas encore pris de la hauteur. Le bon samaritain s’en est toutefois tiré avec de sérieuses brûlures le long du bras.

Ses collègues de service, arrivés peu après sur le lieu, ont poussé le taxi-bus jusqu’au sous-commissariat de la Police de Circulation Routière situé en face du bâtiment de la sous-station de la Snel/Masina.

Deux des cadavres ont pu être placés à la morgue de l’Hôpital Roi Baudouin de Masina. Faute de place, le troisième a dû être évacué vers celle de l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa. Quant aux blessés, ils étaient amenés à l’Hôpital Roi Baudouin. Avec cet énième accident, dans lequel la responsabilité du conducteur était totalement engagée, les taxi-bus « 207 » ont confirmé leur triste réputation d’ »Esprit de mort ». On rappelle que le 3 mai 2013, un véhicule de même marque avait provoqué la mort de plus d’une trentaine de personnes, après un plongeon spectaculaire dans la rivière Kalamu, à la hauteur de l’église du pasteur Sony Kafuta.

Kimp

LEAVE A REPLY

*