Un constat : le monde sous la botte de l’informatique

0
34

L’informatique gouverne actuellement le monde et personne, qui qu’elle soit, ne peut se dire moderne sans la maîtrise de l’outil informatique. Ces propos sont ceux de Baudouin Hamuli K., Secrétaire exécutif du Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP), à l’occasion de la clôture d’un séminaire de sept jours tenu à Kabinda Center, à Lingwala, du 23 au 30 décembre 2011 ; et du 03 au 05 janvier 2012. C’était un séminaire de formation sur l’initiation à l’informatique organisé par le programme «FADOC» de cet Asbl, et qui visait le renforcement des capacités des organisations communautaires de base. Il a affirmé que tout celui qui ignore l’informatique, quel que soit son niveau d’études, peut être considéré présentement, avec raison, comme un analphabète.

Le secrétaire exécutif du Cenadep s’est particulièrement appesanti sur l’importance de l’informatique et de ses logiciels dans la vie de toute organisation et particulièrement des Ongs de développement, qui constituaient l’essentiel de la quarantaine des participants. Non seulement elle détermine la marche des affaires dans le monde entier, mais elle reste également un outil incontournable de connaissance, de formation et d’information. A ce premier niveau fondamental d’initiation, il a souligné qu’il était nécessaire que les participants s’habituent au clavier, au Window, au Microsoft world et au Microsoft excel.

Il a félicité tous ceux qui se sont sacrifiés, pendant ces jours de vacances et de fêtes de fin d’années pour s’approprier cette nouvelle technique, qui, à coup sûr, va modifier leur façon de voir le monde. Dans notre pays la RDC, des pans entier des populations ignorent ce merveilleux instrument et restent ainsi en marge de la modernité. Enfin, il a exhorté tous les participants à ne plus lâcher l’outil informatique et se perfectionner pour ne pas perdre les connaissances fraîchement acquises.
Auparavant, Justin Mobomi, un des responsables du Cenadep, avait introduit cette cérémonie en insistant sur le bénéfice que chaque association participante devait tirer dans la présentation des rapports et autres correspondances. Enfin, les participants se doivent désormais de mieux communiquer et mieux gérer leurs associations. Au niveau du Cenadep, on aussi qu’après ce premier niveau de formation, il reste d’autres étapes à franchir dont la programmation des logiciels. 

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*