Un centre de recherche en énergies renouvelables inauguré à l’ISTA

0
558

istaL’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA/Kinshasa), qui travaille en collaboration avec l’Université Polytechnique de Valence de l’Espagne, a procédé le samedi 25 janvier 2014, à l’implantation d’un centre de recherche en énergies renouvelables en vue de  devenir un fournisseur des solutions et des composants en infrastructures d’électrification des milieux ruraux. Cette cérémonie d’inauguration, qui s’est tenue au siège dudit institut situé dans la commune de Barumbu, a connu la participation du directeur général de l’ISTA, Pierre Kasenga Motumbe, du ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Modeste Bahati, du ministre de la Fonction Publique Jean Claude Kibala, représentant son homologue de L’ESU, , des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, etc.  La dite rencontre a également permis à l’assistance de découvrir certains sites stratégiques de cet Institut d’enseignement supérieur. Il a s’agit de 

– l’amphithéâtre RAWJI (fondation qui accompagne l’ISTA dans ses efforts de réhabilitation et modernisation des infrastructures)

– Le nouveau centre de contrôle technique d’automobiles réalisé en synergie avec Trinity

– Le centre des tests de conformité des foyers améliorés (mbabula)

Dans son allocution, le Directeur Général de l’ISTA, Pierre Kasenga, a rappelé que la RDC connait un problème sérieux pour l’électrification de l’ensemble de son territoire, alors que le pays dispose de 40% de l’ensemble du potentiel de l’énergie électrique en Afrique.  Malgré  cette potentialité, poursuit-il, on observe un paradoxe du fait que le taux d’accès à l’électricité est seulement de 9% et largement inferieur à ceux de plusieurs pays subsahariens. C’est ainsi que l’ISTA s’est doté de ce Centre de Recherche en Energies Renouvelables pour résoudre divers problèmes de ce secteur. A cet effet, ce centre va fonctionner avec cinq principaux départements qui vont s’atteler à la production de l’électricité à partir de l’énergie solaire, l’énergie à base de biomasse, l’énergie hydroélectrique, l’énergie éolienne, et l’énergie à base de la géothermie.

         «L’ISTA a l’ambition d’être non seulement le fournisseur des solutions, mais également fabricant des composants tels que les turbines, les alternateurs, les systèmes de commande utilisés dans les centrales hydroélectriques, afin d’accompagner l’effort fourni par les instances supérieures en matière d’amélioration du taux d’accès de la population à l’électrification. Pour cela, le centre va commencer à organiser des formations et des séminaires afin de renforcer les capacités de différents acteurs dans le domaine des énergies renouvelables» a précisé le D.G de l’ISTA.

         Il a aussi signalé qu’au sein de ce centre, est installée une petite usine dotée d’un groupe électrogène pouvant produire de l’électricité à partir du biogaz produit par biomasse. Raison pour laquelle, l’Institut a acquis à Mbandaka un terrain de 500 hectares qui sera exploité pour les plantations de différentes essences végétales qui seront utilisées comme biomasse, a-t- il expliqué.

         Selon le ministre, Jean-Claude Kibala, le gouvernement estime que l’implantation de ce centre au sein de l’ISTA constitue une preuve très éloquente de la contribution de la couche savante au développement de la RDC d’une manière durable en sauvegardant la biodiversité et l’environnement. «Cet effort de l’ISTA doit servir de modèle à toutes les autres Institutions de l’Enseignement Supérieur et Universitaire  car celui-ci est en train de concrétiser une des nobles missions leur assignées par le Gouvernement, celle de former les cadres, techniciens Supérieurs en électricité et de proposer à la société, des œuvres de l’esprit susceptibles de révolutionner le développement du pays».

         Il a soutenu que le gouvernement prêtera main-forte à l’ISTA pour que certains problèmes tels que la modernisation des milieux ruraux, la construction des infrastructures et la mécanisation de l’agriculture, trouvent solution à partir de nouvelles technologies en matière d’énergie électrique qui seront proposées par ce centre.

Perside DIAWAKU et Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*