UDPS : après le feuilleton Loseke, le Congrès

0
205

C’est le soulagement dans les rangs des cadres et combattants de
l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) après le
constat, par le ministère public, à l’audience du mercredi 28 mars
2018 au Tribunal de paix de Matete, du défaut de qualité et d’intérêt
de Tharcisse Loseke. Cet ancien cadre auto-exclu, rappelons-le, venait
d’attaquer, par citation directe, la décision du Secrétaire général et
président intérimaire, Jean-Marc Kabund, convoquant le Congrès
extraordinaire du parti pour ce vendredi 30 et samedi 31 mars 2018.
Le but non avoué de ce curieux plaignant était de bloquer purement et
simplement ce forum, alors que près d’un millier de participants,
venus du Congo profond et de l’étranger, séjournent déjà à Kinshasa.
Tharcisse Loseke ayant été débouté par l’organe de loi, et attendant
qu’il puisse apporter les preuves de sa qualité de « président délégué
» de l’UDPS et de sa renonciation à la nationalité belge, Jean-Marc
Kabund a reçu le feu vert pour lancer les travaux du Congrès
extraordinaire.
Ces assises, rappelle-t-on, auront comme unique point à l’ordre du
jour, l’élection du successeur d’Etienne Tshisekedi, président
national décédé le 1er février 2017, à la présidence du parti. Selon
la Commission préparatoire de ce Congrès extraordinaire, quatre
candidats sont en lice, à savoir Félix Tshisekedi (Secrétaire général
adjoint chargé des Relations extérieures), David Mukeba
(vice-président de la Ligue de Jeunes), le professeur Paul Tshilumba
(enseignant à l’UPN) et Guy Ebamu (Secrétaire National Adjoint).
A ce sujet, les critères d’éligibilité sont, entre autres : être de
nationalité congolaise, avoir sa carte de membre, être membre du parti
depuis au moins 20 ans, être en règle de cotisation depuis 2011, être
détenteur d’un diplôme de niveau graduat au moins ou justifier d’une
expérience éprouvée dans les activités du parti, n’avoir jamais été
sanctionné par les instances du parti pour vagabondage politique, être
de bonne moralité, etc.
On croit savoir qu’à l’ouverture, le Secrétaire général et président
intérimaire, prononcera un discours d’orientation générale à
l’intention des participants.

Kimp