UDCO sacrée vice-championne de Kinshasa

0
37

L’équipe féminine de Nzango de l’Union pour le développement du Congo (UDCO) a présenté, samedi au terrain Place sainte Thérèse à Ndjili, au président national du parti, Banza Mukalayi.  Le trophée remporté à l’issue d’un tournoi urbain organisé à Kinshasa.        Les femmes du parti réunies autour d’un Nzango modernisé sont sorties vice-championne de la compétition urbaine.

            Introduit par le président fédéral du parti/ville de Kinshasa, Mpasi a Mbongo Dora Michel, Banza  s’est, en ces termes, adressé aux lauréates : « Quel exploit ainsi réalisé sans sou, au moment où ; de nos jours, l’argent devient le maître absolu dans le domaine du sport, au moment où les marchandages de tout genre s’opèrent non seulement autour de l’acquisition des athlètes, mais même aussi des résultats des compétitions ». Si jamais la tolérance zéro était appliquée dans le domaine de sport, bien des mythes se seraient écroulés, souhaité Banza, ému du trophée.

 « L’Udco qui  tient à la moralisation de tous les secteurs de la vie, soutient que l’argent est un bon serviteur et un mauvais maître ». Parce que nous sommes plus que jamais conscients que c’est à cette seule condition que nous parviendrons à assurer l’essor de notre communauté (…) bref, son développement qui est la motivation même de notre action, a-t-il insisté soulignant au passage que la victoire ne devrait pas seulement être vue dans la limite du jeu et du sport, mais plus sous le prisme de l’accomplissement de « notre » idéal du parti qui vise la promotion de l’homme avec le grand H, et celle de la communauté tout entière. Selon lui, la victoire de Nzango augure la victoire du parti aux prochaines échéances électorales. « Chers militants athlètes de l’Udco, je ne serais pas franc si je ne vous signifiais pas la profonde émotion qui m’étreint en ce moment, et la grande admiration qui m’enivre, en clamant tout haut la fascinante et légitime fierté que vous faites ressentir, le sublime honneur dont vous faites éblouir autant la direction politique nationale du parti que tous les échelons de ses structures ». 

Pas l’argent mais la détermination… 

            « Ce n’est pas l’argent, le mauvais maître, que nous déifions ; ce n’est pas à son service que nous sommes. Nous le mettons plutôt au second plan ; et nous élevons notre esprit dans un élan de sursum Corda (Elevons nos cœurs) »,  a précisé le number one du parti qui se rappelle que « nos joueuses partaient aux compétitions souvent à bord d’un mini-bus, sans le moindre sou leur permettant de se payer le plus modeste rafraichissement que les autres ont pris l’habitude de transformer en festives libations ». Il a salué la victoire des siens en se fondant sur les idées développées par des hommes de pensée de l’époque qui magnifièrent la vertu de l’esprit sportif par l’évocation exprimée dans toute une prière du célèbre penseur « Orandum est ut sit mens sana in corpore sano ». Traduction : « On doit prier pour avoir un esprit sain dans un corps sain ».  

D-I.K

 

LEAVE A REPLY

*